10 bonnes raisons de rouler à vélo

10 bonnes raisons de rouler à vélo

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Jeudi 02 août 2018 - Actualité archivée le 30 septembre 2018
Pour ceux qui doutent encore, voici les 10 bonnes raisons de se mettre à pédaler ! Le vélo est un formidable moyen de se déplacer au quotidien.
A vélo on dépasse les autos...
Source : D.R

Le vélo, c’est rapide ! 
En milieu urbain, le vélo est le plus rapide des moyens de transport. Les nombreux embouteillages limitent les déplacements rapides des automobilistes et des transports en commun. Le cycliste ignore les embouteillages et il atteint facilement la vitesse moyenne d’un véhicule motorisé. En outre, le cycliste ne tourne pas de longues minutes pour trouver une place de stationnement. Pour les trajets de moins de 5 km, le vélo est imbattable !
Le vélo, c’est bon marché !
 À vélo, pas besoin de faire le plein, pas de taxes ou d’assurances, peu de frais d’entretien ou de réparation, pas de parking coûteux… Un vélo ne coûte pas cher et son prix est amorti dès la première année.
Le vélo, c’est bon pour la santé !
 Rouler à vélo permet de faire du sport pendant ses déplacements, et gratuitement ! Praticable à tout âge il permet de lutter entre autres contre les accidents cardio-vasculaires et l’obésité. Les cyclistes augmentent leur espérance de vie en bonne santé.
Le vélo, c’est la liberté !
 Que l’on soit jeune ou plus âgé, riche ou pauvre, le vélo permet à tous d’être autonome, de ne pas dépendre d’un tiers pour se déplacer. Avec le vélo, chacun peut se rendre où il veut, quand il veut, de jour comme de nuit.
Le vélo, c’est bon pour l’environnement !
 Pas de rejets de gaz à effet de serre, de micro-particules ou d’émanations toxiques, pas de bruit. La pratique cycliste apaise la ville et améliore ainsi la qualité de vie de tous. De plus le vélo est silencieux et préserve l’environnement sonore.
Le vélo, c’est bon pour l’économie de proximité !
 Les cyclistes (et les piétons) dynamisent les commerces de proximité : ils effectuent leurs achats dans leur quartier, et s’arrêtent plus facilement et plus souvent.
Le vélo, c’est bon contre le stress ! Le cycliste connaît parfaitement le temps qu’il lui faut pour joindre un point à un autre. Il n’est que peu concerné par les embouteillages, pannes ou grèves. Il est donc plus décontracté pour aller ou revenir de son lieu de travail. Conséquences : à sa bonne forme physique, s’ajoute le fait qu’il est moins stressé et donc plus apte à l’action.
Le vélo, c’est le complément idéal des transports en commun !
 De bonnes infrastructures cyclables augmentent le nombre d’usagers des transports en commun, car elles permettent de rejoindre une gare, une station de tram ou de bus plus rapidement qu’en voiture.

Pour son côté convivial Plusieurs associations de cyclistes existent à Albi et accueillent les amateurs de la petite reine. Le club Cyclorandonneur albigeois propose ainsi des sorties. L’association Tous à vélo et à pied en Albigeois travaille à améliorer la sécurité des usagers et à promouvoir ce moyen de transport. Depuis 1998, le Club Albi Vélo Sport, premier club cycliste d’Occitanie, forme des professionnels du cyclisme.

Pour apprendre Des cours de cyclisme sont proposés par la communauté d’agglomération. Cette vélo-école se destine autant aux enfants qu’aux adultes, à ceux qui n’ont jamais ou très peu fait de vélo, ou encore ceux qui ne sont pas assez à l’aise pour rouler en ville. Nouveauté de cette année : des cours de mécanique.