Anaïs, la couture taille patron

Anaïs, la couture taille patron

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Lundi 12 février 2018 - Actualité archivée le 30 avril 2018
Après un cursus "Métiers de la mode " dans le secondaire, notamment au lycée Toulouse-Lautrec d'Albi, Anais Ricard est devenue couturière et modéliste à son compte. Cette année elle a participé aux Fashion weeks de Milan et de Paris et a crée la robe de Miss Midi-Pyrénées au concours Miss France.

Cet automne, Anaïs Ricard a monté un défilé à la Fashion Week de Milan.
Source : D.R
Anaïs Ricard aurait pu être gymnaste. « J’étais au Salto albigeois et en sport-études gym à Albi. »
Elle a finalement choisi la couture, une passion de famille. « Ma mère était couturière et mes grands-parents parmi les meilleurs tailleurs de Madagascar »,souligne cette Albigeoise de 28 ans. C’est donc tout naturellement que dès 8 ans, elle s’est installée derrière la machine à coudre maternelle. « Je voulais m’habiller comme les stars ! »
Son brevet des collèges en poche, Anaïs ne s’est « même pas posé la question », se tournant vers une filière mode au lycée Toulouse-Lautrec d’Albi.  À l’époque, un BEP qu’il fallait compléter par un bac pro à Toulouse (aujourd’hui un seul bac pro Métiers de la mode en trois ans proposé à Albi). Elle y  a appris « toutes les bases pour construire un vêtement de A à Z ».
C’était une passionnée, se souvient Delphine Bestion, l’une de ses enseignantes. Elle faisait des habits pour elle, pour ses copines... Du coup, son travail était très soigné, minutieux. C’était une très bonne élève.

L’année de son BEP, Anaïs a également préparé le diplôme de Meilleur ouvrier de France qu’elle a obtenu au niveau régional.

C’est en 2011, deux ans après l’obtention de son bac pro, que la jeune femme s’est établie comme couturière. Elle a créé son entreprise, Anaïs R., avec le statut d’auto entrepreneur.
Trois ans plus tard, premier coup d’éclat : elle crée et monte un défilé au cabaret Ô Toulouse et gagne en visibilité. « Ma clientèle a alors explosé », se souvient-elle.

Une robe pour miss Midi-Pyrénées

La naissance de sa fille, en 2016, a donné une nouvelle impulsion à sa carrière. « Cela m’a donné envie de créer une collection mère-fille, LyLy by Anaïs », indique la créatrice albigeoise.
Et tout s’est enchaîné cet automne. Repérée grâce à cette collection par la Fashion Week de Milan, catégorie créateurs émergents, Anaïs a enchaîné avec celle de Paris. Elle a également créé le costume régional de miss Midi-Pyrénées pour le concours MissFrance.
Cette année, un concours était ouvert aux jeunes créateurs. J’ai fait une proposition... et quelques semaines après, la production me rappelait !

Si Anaïs n’a pas poursuivi une carrière de gymnaste, ses efforts dans ce domaine l’ont tout de même aidée. « La gym m’a donné un caractère fort, têtu ! Je veux faire de mon mieux. Et pour progresser, dans ce métier, je dirais qu’il faut croire en ce qu’on fait tout en ne se reposant pas sur ses lauriers... Et rester positif ! » Un autre trait qui la caractérise.

Aujourd’hui couturière à domicile et sur mesure à Toulouse, l’Albigeoise rêve pour demain de New York. « Les styles y sont plus extravagants qu’en France, ça me correspond mieux. » Elle espère aussi un jour « habiller des stars» . Elle en prend La bonne voie. ( Article publié dans le Grand A janvier-février 2018)

PARCOURS
Bac Pro métiers de la mode -vêtements.  Il se prépare en trois ans après la classe de troisième et donne accès aux métiers de modéliste, modiste, prototypiste en matériaux souples, tailleur, couturier.
Lycée des métiers Toulouse-Lautrec , Albi toulouse-lautrec-albi.entmip.fr– Tel 05 63 49 19 29