Centenaire de la fin de la 1ère Guerre mondiale

Centenaire de la fin de la 1ère Guerre mondiale

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Mardi 06 novembre 2018
A l'occasion du Centenaire de la fin de la 1ère Guerre mondiale la ville lance un concours de dessins sur le thème "Dessines moi la liberté" destiné aux enfants de 5 à 12 ans. Cent ans après ce terrible conflit, il s'agit pour les Etats européens d'être porteurs d'un message de paix, afin de contribuer à la construction d'un avenir commun.
Les plus beaux dessins seront exposés à l’Hôtel de Ville dès le mois de novembre.
Source : D.R

A l'occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale plusieurs manifestations sont organisées à Albi

DES EXPOSITIONS

  • A l'occasion du Centenaire de la fin de la 1ère Guerre mondiale la ville lance un concours de dessins sur le thème "Dessines moi la liberté" destiné aux enfants de 5 à 12 ans. Les plus beaux dessins seront exposés à l’Hôtel de Ville dès le mois de novembre.
  • Exposition à l'Hôtel de Ville  Le Souvenir Français présente «les animaux soldats, des héros oubliés» et «les grandes photos sur la Guerre 14/18». L'exposition est présentée du 5 au 17 novembre de 10h à 18h.
  • Exposition à l'Hôtel Rochegude Jérome Cavaillès «1918, Lettres Aimées Hommage à ceux qui ne sont jamais revenus» Le vernissage de cette exposition aura lieu le vendredi 9 novembre à 18h30 à 'Hôtel Rochegude. L'exposition est présentée du 8 au 21 novembre de 13h à 18h sauf le mardi.

LE 11 NOVEMBRE Cérémonie commémorative100e anniversaire de l'Armistice de 1918

  • 9h30 Messe du souvenir à l'église Saint Salvi
  • 10h50 Départ en bus depuis le parking de la Cathédrale vers le cimetière des Planques
  • 11h Cérémonie au cimetière des Planques Défilé devant les tombes des soldats morts au cours de la guerre 14-18 - Dépôt de gerbes sur le tombe du Colonel Teyssier- Dépôt de gerbes au carré des Partisans - Aux morts Minute de silence
  • 11h40 Retour des bus et rassemblement au monument aux morts
  • 11h50 Arrivée des autorités Levée des couleurs Ravivage de la flamme Remise de décorations (sous réserve) Lecture de message d'enfants Lecture du message de l'U.F.A.C. Lecture du message officiel par monsieur le Préfet du Tarn - Dépôt de gerbes, Sonnerie aux morts, Minute de silence, Hymne national, Lâcher de colombes,- Chant « Eclairs d'acier, nos rêves volés » par les élèves de CE1 au CM2 des écoles St Exupéry, E. Herriot, Rochegude et Rayssac,- Hymne national chanté par les élèves de CM2 du Bon Sauveur.
  • 13h Départ vers la salle des Etats Albigeois – Hôtel de ville pour un vin d'honneur

Théâtre, concert et lumiere

  • "Les saisons de l'âme" Une pièce de théâtre présentée par la troupe ABOUKA du foyer Henri Enguilabert de Florention.Association jeudi 8 novembre 2018 à 16h30 au Théâtre des lices - Albi

  • La Musique départementale des Sapeurs Pompiers du Tarn samedi 10 novembre 2018 à 17h30 au kiosque à musique sur le Jardin national

  • Vous pourrez aussi observer la mise en lumière du monument aux morts aux couleurs de la France. Du 8 au samedi 10 novembre

  • Concert d'orgues L'association des amis de l'orgue de la Madeleine organise le 11 novembre à 16h un concert gratuit (avec plateau) en hommage aux organistes morts à la guerre. Ce concert sera donné par l’organiste Marc Chiron, lauréat du Conservatoire national de Paris. Ce sera aussi l’occasion d’inaugurer les travaux menés par la ville d’Albi pour remettre en état l’autel « aux Morts pour la Patrie ». Cet autel, placé en 1922, porte les noms des 132 enfants de la paroisse morts en 14-18.

Témoins d'aujourd'hui

Quatre acteurs du 11 novembre témoignent sur les commémorations.

  • Camille Pocino Ancien combattant blessé au combat en Algérie et porte-drapeau de l’Union départementale des sous-officiers en retraite 

« Citoyens français, vous qui vivez heureux dans un pays libre, savez-vous à qui vous le devez ? Aux anciens combattants ! Rappelez-vous un instant que des hommes, à la fleur de l’âge, se sont sacrifiés au cours des deux grandes guerres mondiales pour que la France reste libre. Pensez dans quel état d’esprit se trouvaient les combattants qui vivaient dans les tranchées
pleines de boue, de rats, de vermine avec le bruit infernal des obus qui labouraient le sol, tout en ensevelissant les cadavres des braves qui viennent de tomber. Pour compléter leur détresse, les gaz asphyxiants venaient leur brûler les poumons et les yeux. Dans cet enfer, à quelques mètres des tranchées, se trouvaient des hommes qui vivaient la même situation et qui allaient devoir s’affronter avec les mitrailleuses et les baïonnettes ensuite… Imaginez un instant la détresse d’hommes conscients qu’ils vont mourir dès qu’ils auront escaladé les échelles. Ils allaient être cisaillés par les rafales des mitrailleuses, les survivants devant s’embrocher avec les baïonnettes. Tout cela, pour empêcher l’ennemi d’avancer et conquérir notre sol si sacré. Pour sauver la patrie, il fallait tenir bon sur tous les fronts, motiver et accompagner les combattants. Pensez à ceux aussi qui ont été rescapés, les blessés, les mutilés, les gazés, les défigurés… Quand on survit à de tels combats, les blessures physiques et morales sont parfois irréversibles. Il faut que les héros de tous ces conflits soient reconnus, honorés et surtout respectés. Souhaitons que de tels conflits ne viennent plus troubler la chère quiétude que nous avons en France. »

  • Jean Esquerre Conseiller municipal délégué aux cérémonies patriotiques 

« À l’occasion de ce centenaire, la ville d’Albi a souhaité marquer l’événement et inviter tous les Albigeois à venir commémorer la fin de la Première Guerre mondiale en présence d’anciens combattants et de militaires, mais aussi d’enfants qui ont travaillé avec leur enseignant sur cette page d’histoire qu’il ne faut pas oublier. La paix ne se proclame pas que sur un champ de bataille ; elle doit être une valeur partagée par tous dans nos foyers comme dans notre ville et notre pays. Bien que nous ne soyons plus dans un contexte de guerre, la paix n’est jamais acquise. La violence est l’antichambre de la guerre… Le devoir de mémoire s’impose. »

  • Stéphanie Farjounel  et Suzanne Duart-Valéro enseignantes en CM2 à l’école Bon Sauveur

« Le centenaire de la fin de la guerre a été l’occasion pour nous de travailler avec les élèves autour de cette page d’histoire et des thématiques qui y sont associées : la paix, l’engagement… Ils ont chacun réalisé des productions artistiques sur ces thèmes ainsi qu’un triptyque collectif intégrant des fragments de casque et d’armes. Deux carnets de guerre comprenant des échanges fictifs entre jeunes d’aujourd’hui et poilus de la Première Guerre ont été par ailleurs écrits, où les élèves racontent comment ils perçoivent la guerre, la paix et le devoir de mémoire. La majorité des élèves sera évidemment présente avec leurs parents le 11 novembre pour les cérémonies. Pour clôturer ce travail, nous nous rendrons à Paris en janvier pour visiter les institutions et présenter les oeuvres produites. »

 

 

Contact

Service communication
Hôtel de ville
81000 Albi
05 63 49 10 38

Actualités

+
Peu connu, le monument aux morts à la mémoire des joueurs du SCA situé dans l’enceinte du stade Rigaud.
Source : D.R
Les noms de rues racontent l'histoire.
Source : D.R
08 oct - 30 nov
2018-10-08 00:00:00
Comment contourner la censure militaire du courrier
Source : D.R
08 nov - 21 nov
2018-11-08 00:00:00
Jérôme est un artiste libre et novateur
Source : D.R