Champollion, un établissement qui délivre des masters

Champollion, un établissement qui délivre des masters

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Vendredi 24 mars 2017 - Actualité archivée le 14 mai 2017
À la dernière rentrée, l'Institut national universitaire Champollion s'est résolument engagé dans le développement et la promotion de ses masters. Explication avec Brigitte Pradin, sa directrice.
Tous les masters ont été restructurés et prévoient une montée en puissance progressive
Source : D.R

Quelle est la volonté de Champollion en matière de masters ?

« À la rentrée universitaire, nous avons accueilli 260 étudiants sur l'ensemble du cursus master. Tous les masters ont été restructurés et prévoient une montée en puissance progressive puisque nous proposons désormais une offre complète sur deux ans. Nous souhaitons que Champollion soit vraiment identifié comme un établissement qui délivre des masters. Compte tenu des formations qui restent à ouvrir, on devrait à la rentrée prochaine atteindre les 300 étudiants. »

En quoi ces masters sont-ils un atout pour Champollion ?

« Nous proposons des masters originaux, complémentaires à ceux de Toulouse et qui s'appuient sur les spécificités de Champollion. Parmi les étudiants inscrits cette année en master, un peu moins de la moitié a fait sa licence à Champollion, 25% viennent d'une université extérieure à l'académie de Toulouse, 20% sont titulaires d'un diplôme étranger et environ 10% proviennent d'une des universités toulousaines. Les masters sont un réel facteur d'attractivité. Cela ouvre aussi vers des publics nouveaux comme des salariés issus d'entreprises ou de collectivités. »

Quel ancrage dans le territoire ces masters permettent-ils ?

« Le programme des masters est élaboré de sorte que les étudiants une fois diplômés soient prêts à l'emploi. Les parcours de formation ont en effet été pensés à forte dimension professionnalisante. Leurs travaux et études réalisés sur des situations réelles mériteraient d'ailleurs d'être plus connus. Certains projets sont d'ailleurs au service de l'établissement ou du territoire. C'est un bon moyen de renforcer les liens entre l'université et le territoire et de participer à son développement. Le master Stratégie culturelle internationale est ainsi très demandé. »

Quelles sont les prochaines étapes ?

« En septembre, un nouveau master intitulé Game (Gamification Apprentissages iMersion et ingEnierie de conception). Il permettra de former de manière pluridisciplinaire (sciences de l'éducation, économie, informatique…) des experts capables de concevoir et réaliser des outils numériques innovants de formation (serious games...) avec des débouchés importants dans le numérique et l'audiovisuel. C'est le seul master en France qui sera dédié à ce type de jeu utilisé pour la formation. Comme tous les autres masters, celui-ci pourra s'articuler avec le laboratoire de recherche correspondant et donner lieu à la gestion de projets R&D. Le master Game pourrait déjà accueillir seize étudiants cette année, dont la moitié en alternance avec une présence en entreprise. L'objectif est de leur donner une double culture, à la fois technique et pédagogique. »

Les masters à Champollion concernent les secteurs du Droit de l'entreprise, droit public, Études européennes et internationales, Gestion des territoires et développement local, Risques et environnement, Audiovisuel, médias interactifs numériques, jeux, Biologie, écologie, évolution.