La future station de production d'eau potable mutualisée

La future station de production d'eau potable mutualisée

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Lundi 01 octobre 2018
Création d'un nouvel outil de production d'eau potable mutualisé avec les communes d'Arthès, Lescure d'Albigeois et Saint-Juéry.
Le projet, situé au bord du Caussels
Source : D.R

Les communes d'Albi, Arthès, Lescure d'Albigeois et Saint-Juéry, qui gèrent leur compétence eau en régie , prélèvent leur eau brute destinée à la production d'eau potable dans la rivière Tarn. Au regard des enjeux en terme de qualité et de gestion financière ces 4 communes ont souhaité en 2012 étudier ensemble la faisabilité d'un projet de construction d'un outil de production d'eau potable mutualisé.

En 2013 une étude de faisabilité a été confiée au bureau d'étude IRH qui a conclu que le projet le plus pertinent serait la construction d'une nouvelle station de production d'eau potable mutualisée sur le site de Caussels à Albi . La constitution d’une co-maîtrise d'ouvrage a été approuvée. Ainsi la commune d'Albi s'est vu confié l'ensemble des prérogatives du maître d'ouvrage en qualité de maître d'ouvrage délégué.

En décembre 2016 l'appel public à candidature européen pour la construction de la station a été lancé. Les éléments du programme technique ont été réalisés par le groupement du bureau d'étude TPF-i G2C en tant qu’assistant à maîtrise d'ouvrage. La commission d'appel d'offre, réunie en août 2017, a retenu l'offre du groupement conjoint OTV Sud Ouest (mandataire traiteur d'eau).

La nouvelle station, ainsi que l'ensemble des sites de production et de distribution, seront exploités en régie, les coûts de production seront maîtrisés et garantis, l’équipement garantira une sécurisation et une fiabilisation de la production d'eau potable pour les 50 prochaines années et produira une eau produite en qualité et en quantité dans le respect des normes, l’empreinte environnementale du chantier et de la station sera réduite…

Chacune des 4 communes finance la construction de ce nouvel équipement.

La répartition du coût a été déterminée en fonction de la consommation définie pour chaque commune. La clé de répartition financière est la suivante :

  • 76,02% pour Albi,
  • 5, 51% pour Arthès,
  • 8, 45% pour Lescure d'Albigeois,
  • 10,02% pour Saint-Juéry.

La construction de la nouvelle station de production d'eau potable, d'une capacité de traitement de 28 000 m³ par jour, devrait durer 45 mois dont 23 mois pour les travaux et 12 mois pour la période d'observation.

Le maire d'Albi a été autorisée par le conseil municipal du 25 septembre 2017 à signer le marché avec le groupement retenu par la commission d'appel d'offre. L'Agence de l'eau Adour Garonne (à hauteur de 30%) et le Département (à hauteur de 40% pour les parts correspondant à Arthès et Lescure d'Albigeois) seront sollicités pour les demandes de subvention. La Région et l'ADEME seront également sollicitées dans le cadre de leur appel à projets pour l’autoconsommation d'énergie photovoltaïque.

Le montant des travaux global est de 14 798 958 euros HT (hors réseaux d'interconnexion et frais de maîtrise d'ouvrage).

Cette nouvelle station devrait être mise en service en 2020, date à laquelle la compétence eau sera transférée à l’Agglomération dans le cadre de la loi Notre. Cet équipement structurant pour les 50 prochaines années s'inscrit dans une démarche globale en faveur du développement durable (mise en place de panneaux solaires, d'un puits canadien, de pompes à chaleur…) et équitable du territoire.

Le projet architectural

Le projet, situé au bord du Caussels s’insère tout en modestie dans un cadre naturel largement arboré et fortement imprégné par la ripisylve. La construction d’un tel équipement obéit à une rationalité spécifique, dont les contraintes programmatiques participent directement à la définition morphologique du bâti comme à celle d’un paysage. Le vocabulaire architectural choisit pour la formalisation de l’Unité est basé sur le principe du monolithe : une forme élémentaire, épurée, traduisant la fonctionnalité du projet. Une marche qui vient s’ancrer dans ce terrain à la topographie très marquée. Le bâtiment propose deux écritures antagonistes mais complémentaires :

  • Un socle en béton, massif, brut, propre aux ouvrages de génie civil. Véritable assise, il traduit le process et ses différentes étapes de traitement.
  • Parallèlement, tel un miroir, sa façade supérieure, légère, constituée de clins métalliques engage un dialogue mimétique avec son environnement. Matériau aérien et semillant, non prégnant il se fera l’écho de la nature qui l’entoure. Son calepinage régulier est animé par un rythme entre parties ouvertes, sources de lumière naturelle, et fermées. La ligne de la façade renvoie à la volumétrie qu’elle habille, suivant scrupuleusement ses lignes.
  • L’intention architecturale est la mise en œuvre d’une image qualitative résolument moderne tout en restant humble face à ce contexte exceptionnel.

En 2020, la station de production d’eau potable mutualisée alimentera en eau plus de 63 500 habitants d’Albi, Saint-Juéry, Lescure et Arthès. C’est aujourd’hui un des chantiers les plus importants de notre territoire.  La nouvelle station telle qu’on pourra la découvrir, située au bord du Caussels, s’insérera bien dans son cadre naturel. Cet équipement structurant a été conçu pour une cinquantaine d’années.

Du haut de la grue, à près de trente mètres, on devine bien l’emplacement des deux réservoirs d’eau situés en aval de l’usine de traitement. Ils seront quasiment invisibles (car enterrés) une fois achevés. En attendant, des murs de soutènement ont été posés pour retenir la butte.
station eau potable

station eau potable , par carole germain

 

Au coeur du chantier (4 000 m2 environ), les équipes de l’entreprise Touja, spécialisée dans la construction d’ouvrages hydrauliques, s’activent pour construire les murs de la future usine. Elle comprendra notamment des bassins de décantation et des filtres à sable.
station eau potable 4

station eau potable 4, par carole germain

 

L’ancienne station (ici, celle de 1948, celle de 1970 est située à côté) sera démantelée après la mise en service de la nouvelle installation. En 80 ans, les techniques de filtration ont bien évolué même si le traitement par filtre à sable reste toujours utilisé.
station eau potable 2

station eau potable 2, par carole germain

 

Le chantier, d’une durée de 23 mois, devrait s’achever au printemps 2020. La nouvelle station telle qu’on pourra la découvrir, située au bord du Caussels, s’insérera bien dans son cadre naturel. Cet équipement structurant a été conçu pour une cinquantaine d’années.
station eau potable 3

station eau potable 3, par carole germain

 

Contact

Régie municipale d'eau potable d'Albi -
Service Gestion technique
190, rue de Jarlard
81000 Albi
Tel : 05 63 46 46 20
Fax : 
05 63 46 46 25

Horaires d'ouverture :
8h-12h et 14h-17h 
Urgence : 0810 001 381

A lire aussi