États généraux de l'Albigeois : nouvelle édition

États généraux de l'Albigeois : nouvelle édition

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Mardi 05 février 2019 - Actualité archivée le 08 février 2019
Les États généraux de l'Albigeois, organisés chaque année par la ville d'Albi depuis son inscription au patrimoine mondial, sont aujourd'hui un rendez-vous pour tous ceux qui sont engagés dans l'attractivité du territoire ou y sont sensibilisés auront lieux cette année le 7 février à 20h au Grand Théâtre.
Le rendez-vous de l'attractivité en Albigeois
Source : D.R

 La huitième édition des États généraux albigeois se déroulera le 7 février au Grand Théâtre en présence de grands témoins et des ambassaderus d'Albi la Cité épiscopale.
« Ensemble, inscrivons l’attractivité de l’Albigeois dans le temps », tel est le thème retenu pour la huitième édition des États généraux albigeois qui se déroulera le 7 février à 20h au Grand Théâtre, autour de quatre grands témoins venus apporter leur éclairage :

  • Alain Juppé, ancien Premier ministre, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole ("Bordeaux 1995-2050 : un modèle d'attractivité réinventé"),
  • l'amiral Vincent Campredon, directeur du Musée national de la Marine ("Culture et identité: le futur grand musée national de la marine pour le XXIe siècle"),
  • Sabine Longin, secrétaire générale à la Fondation Giacometti ("Giacometti à Albi : la culture pour enchanter l'attractivité") et
  • Christian Prudhomme, directeur du Tour de France ("L'aventure du Tour de France au service de la valorisation de notre patrimoine"), dont le témoignage sera diffusé sur écran.

De quoi inviter à la réflexion et à l'échange avec des personnalités de premier plan et d'identifier de nouveaux leviers d'attractivité. Cette nouvelle édition des États généraux est ouverte à tous, aux 958 ambassadeurs d'Albi, la Cité épiscopale ainsi qu'à tous les Albigeois concernés par le développement de leur ville et qui en sont les acteurs chacun à sa manière. Tous sont les bienvenus à cette soirée tournée résolument vers l'avenir.

3 QUESTIONS À STÉPHANIE GUIRAUD-CHAUMEIL, MAIRE D'ALBI

  • Qu'attendez-vous de cette nouvelle édition des États généraux ?

« Dès l'inscription de la Cité épiscopale au Patrimoine mondial, nous avons travaillé dans l'idée que ce classement n'était pas une fin en soi, mais plutôt le commencement d'une belle aventure. Nous nous sommes emparés collectivement de cette inscription dans une logique d'attractivité. Après l'avoir déclinée sous ses différentes formes lors des précédents États généraux, nous avons souhaité une nouvelle fois mettre l'attractivité au coeur de l'échange pour voir si nous étions cohérents avec nos engagements de 2010 et envisager les perspectives à venir. Nous avons souhaité inviter quatre témoins reconnus dans leur domaine d'expertise qui sauront par leur expérience et leur regard nous faire réfléchir sur ces sujets. »

 

  • Quelle carte Albi a-t-elle à jouer dans le contexte actuel ?

« Plus que jamais, l'attractivité doit être au coeur des débats pour l'avenir de notre territoire. Une ville de taille moyenne comme la nôtre a plusieurs marqueurs forts d'attractivité qui sont de véritables leviers parmi lesquels le patrimoine, la culture et le sport ; ces éléments font véritablement partie de l'ADN d'Albi. Cette année, cela s'illustrera notamment par l'accueil du Tour de France en juillet et l'exposition Giacometti au printemps. Avec ces deux événements d'envergure, Albi prouve non seulement sa capacité à recevoir de telles manifestations, mais le fait aussi qu'elle réussit à gagner la confiance des opérateurs qui les organisent. Pour les Albigeois, pas la peine d'aller à Paris pour voir une grande exposition ou soutenir de grands athlètes ! Le directeur du Tour de France et la secrétaire générale à la Fondation Giacometti pourront dans cet esprit apporter leur témoignage. »

 

  • L'inscription de la Cité épiscopale à l'Unesco a bientôt dix ans. Sur quels domaines la réflexion porte-t-elle aujourd'hui ?

« Nous avons tenu à inviter le directeur du Musée national de la Marine car il s'agit aussi de se tourner vers l'avenir. Lapérouse, à l'instar de Toulouse-Lautrec, mérite d'être mieux reconnu et nous devons lui donner la place qu'il mérite ! Maintenant que la ville assure seule la gestion du musée Lapérouse, il nous revient de le faire entrer au coeur du XXIe siècle. La présence aux États généraux de l'Amiral Campredon, qui suit de près la restructuration du musée parisien, lui-même inscrit au coeur d'un réseau national de musées, s'avère pertinente à plus d'un titre. Quant à Alain Juppé, nous avons en commun avec sa ville le fait que nous sommes inscrits à l'Unesco. Bordeaux a connu des transformations urbaines profondes, qui lui ont permis d'être plus attractive et de répondre mieux aux besoins des Bordelais. Cet exemple démontre qu'une ville, dont le centre urbain est inscrit au patrimoine mondial, peut parfaitement envisager, et réussir, à la fois la préservation de son patrimoine et de son identité, mais également sa transformation à travers des projets urbains qualitatifs et respectueux de la qualité de vie de ses habitants. Nous sommes, à notre niveau bien sûr, dans cette même dynamique. »
La huitième édition des États généraux albigeois se déroulera le 7 février au Grand Théâtre en présence de grands témoins et des ambassaderus d'Albi la Cité épiscopale.
« Ensemble, inscrivons l’attractivité de l’Albigeois dans le temps », tel est le thème retenu pour la huitième édition des États généraux albigeois qui se déroulera le 7 février à 20h au Grand Théâtre, autour de quatre grands témoins venus apporter leur éclairage : Alain Juppé, ancien Premier ministre, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole ("Bordeaux 1995-2050 : un modèle d'attractivité réinventé"), l'amiral Vincent Campredon, directeur du Musée national de la Marine ("Culture et identité: le futur grand musée national de la marine pour le XXIe siècle"), Sabine Longin, secrétaire générale à la Fondation Giacometti ("Giacometti à Albi : la culture pour enchanter l'attractivité") et Christian Prudhomme, directeur du Tour de France ("L'aventure du Tour de France au service de la valorisation de notre patrimoine"), dont le témoignage sera diffusé sur écran. De quoi inviter à la réflexion et à l'échange avec des personnalités de premier plan et d'identifier de nouveaux leviers d'attractivité. Cette nouvelle édition des États généraux est ouverte à tous, aux 958 ambassadeurs d'Albi, la Cité épiscopale ainsi qu'à tous les Albigeois concernés par le développement de leur ville et qui en sont les acteurs chacun à sa manière. Tous sont les bienvenus à cette soirée tournée résolument vers l'avenir.

Plus d'infos : Tel 05 63 49 14 35