Jeunes compagnons albigeois

Jeunes compagnons albigeois

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Mardi 30 janvier 2018 - Actualité archivée le 31 mars 2018
La Maison des Compagnons du devoir d'Albi forme et accompagne environ 200 jeunes. Parmi eux, quelques profils atypiques.
Le compagnonnage repose sur trois principes : le voyage, la vie en communauté et le fait de progresser
Source : D.R

Destination Albi pour le Tour de France

Originaire de Bristol en Angleterre, Liam Martin est arrivé à Albi à la fin de l'été dernier pour intégrer les Compagnons du devoir. Une expérience forte pour ce jeune menuisier de 21 ans qui n'avait jamais mis les pieds en France et ne maîtrisait jusque-là que quelques notions de base en français. Après un apprentissage de quatre ans en Angleterre et des Olympiades des métiers où il a fini premier, Liam a été engagé à la Menuiserie albigeoise en contrat de professionnalisation. Il découvre les joies du compagnonnage et le savoir-faire français. En matière de menuiserie, il est à bonne école, la maison des Compagnons d'Albi étant le centre d'entraînement de l'équipe de France pour le championnat du monde. « Le compagnonnage repose sur trois principes : le voyage, la vie en communauté et le fait de progresser », rappelle Romain Vesella, prévôt d'Albi.

Liam s'est vite intégré et a tissé des liens avec les autres jeunes. Entre le travail et les cours le soir, le jeune Anglais a pu découvrir la ville et ses environs. Liam quittera Albi fin mars pour poursuivre son tour de France. D'ici là, il aura produit un travail d'adoption, oeuvre indispensable pour devenir aspirant.

Sur le Tour, tout va très vite avec carrément deux villes par an. C'est instable. Quand on commence à s'adapter dans la Maison des Compagnons, l'entreprise ou la Région : on bouge ! Mais attention, tout cela est très structuré, étudié. Un métier, il faut des années pour le maîtriser. On s'enrichit sur les façons de faire des autres métiers connexes dans les Maisons.

La charpente du palais de la Berbie en miniature

Projet ambitieux que celui de Sébastien Fischer, aspirant charpentier dans le cadre de son travail de réception : réaliser la charpente d'une des tours du Palais de la Berbie à l'échelle 1/10e !

Ce jeune Alsacien de 25 ans, petit-fils de menuisier, a rejoint les Compagnons en 2011 après un BTS bois et habitat. L'aspirant ne compte pas ses heures pour tenir les délais : quatre heures chaque soir et vingt heures par week-end, autant dire tout son temps libre. « La pièce mesurera un peu plus d'un mètre et comptera entre 250 et 300 pièces en bois. » Après un travail de relevé de cotes et de modélisation, Sébastien s'est mis à l'ouvrage. « Les pièces devront quasiment s'emboîter au millimètre près...». L'expérience accumulée au fil du temps devrait largement lui permettre de réussir cet ouvrage qui pourrait être exposé au musée Toulouse-Lautrec. C'est que Sébastien a déjà vu du pays, lui qui a travaillé dans plusieurs villes de France, en Belgique et même en Nouvelle-Calédonie avant de poser ses valises à Albi. Le rêve de Sébastien, qui construisait, enfant, des cabanes dans les arbres, n'est pas loin d'être réalisé.

29 métiers d'excellence

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France offrent 29 métiers d'excellence du CAP à la licence. Six secteurs d'activité sont représentés. Aménagement et finition avec carreleur, ébéniste, menuisier, peintre, platrier-plaquiste, solier moquettiste. Bâtiment avec les métiers de charpentier, de couvreur, de maçon, de métallier, de plombier et de tailleur de pierre. Les métiers du goût ne sont pas oubliés avec boulanger, pâtissier et vigneron. Le secteur matériaux souples avec cordonnier bottier, maroquinier, sellier-garnissier et tapissier. La Métallurgie industrie n'est pas oubliée avec carrossier, chaudronnier, électrotechnicien, forgeron, mécanicien, mécanicien de précision et fondeur. Et pour finir, les Métiers du vivant que sont jardinier-paysagiste, maréchal-ferrant et tonnelier.

La main articulée de Julie

Parmi les 200 jeunes en formation, seule une quinzaine sont des filles ! Alors coup de chapeau à Julie Sirieix, qui réalise pour son travail de réception une main articulée. Originaire de Lyon, arrivée en septembre à Albi, Julie a été inspirée par les Machines de l'île de Nantes qui présentent de nombreux automates. « C'est un lieu où j'aimerais bien travailler », explique-t-elle. Sa main articulée est pour le moment à l'état de plans et de schémas informatiques. Elle passera bientôt par l'atelier pour réaliser les différentes pièces qui la composent à partir de machines à commandes numériques. « Elles seront fabriquées au laser puis assemblées et soudées. Un gros puzzle ! » Après avoir étudié le génie mécanique et travaillé en bureau d'études, Julie a découvert le métier de chaudronnier et s'est formée dans le domaine plusieurs années. « J'ai été séduite par la chaudronnerie. C'est un métier complexe, mais aussi diversifié, ce qui en fait sa richesse. On apprend beaucoup. » Pour sa troisième année chez les Compagnons, Julie travaille dans une entreprise de l'agglomération (Gilabert). Une fois compagnon, elle compte poursuivre son Tour de France quelques années avant d'ouvrir son entreprise ou devenir formatrice. « Je n'exclus rien. Beaucoup de possibilités s'ouvrent à moi. »

Star Wars inspire un compagnon

Une réplique de R2D2, le célèbre robot de Luke Skywalker, a été exposée en décembre au cinéma des Cordeliers
à l'occasion de la sortie de l'épisode 8 de Star Wars. Ce que beaucoup de spectateurs ont sans doute ignoré, c'est que ce robot est l’oeuvre de réception de Loick Gravier, compagnon formé à Albi dans la chaudronnerie entre 2016 et 2017. Il a réalisé le robot à l’échelle 1 à la Maison des Compagnons du Devoir et dans l’atelier de l'entreprise Gilabert (Lescure d’Albigeois), où il était salarié en contrat de professionnalisation.
Environ 700 heures de travail ont été nécessaires pour mener à bien ce projet, dont 250 heures d’études et de dessin assisté par ordinateur.

 

Compagnons du Devoir
2-4-6, rue du Maréchal Lyautey
81000 Albi

Contact 05.63.77.89.20