Le portail du quai Choiseul bientôt achevé

Le portail du quai Choiseul bientôt achevé

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Vendredi 11 janvier 2019
Le portail d'entrée de style contemporain du Palais de la Berbie sur le quai Choiseul est bientôt terminé.
Des lignes épurées et élégantes proposées par l'architecte Michel Perron
Source : D.R

La courtine du XIIIe siècle qui longe le quai Choiseul accueillera bientôt un nouveau portail.

Surélevée par une galerie au XVIe siècle par Louis d’Amboise, elle avait été percée d’une porte monumentale par le cardinal de Bernis au XVIIIe siècle. Au début du XXe siècle, la Commission supérieure des monuments historiques décida de retirer le portail et de restituer l’aspect extérieur de la courtine.

Le programme de travaux conduit par le Syndicat mixte du Palais de la Berbie, (regroupant le Département du Tarn, propriétaire du palais, et la ville d’Albi, propriétaire des œuvres du mTL), nécessitait un accès et l'ouverture fut rétablie.

Aujourd'hui, le passage s’avère comme une opportunité pouvant favoriser des usages propres au musée, mais aussi, potentiellement, d’amorcer une mise en valeur de la terrasse de Bernis, jusqu'à présent peu exploitée.

Une porte en métal rouillée, les briques du mur en piteux état. Dans le bel écrin architectural du musée Toulouse-Lautrec entièrement rénové depuis 2012, le portail d'accès à la cour arrière, côté quai Choiseul, reste un accès de chantier.

Au delà du fait que cet accès doive deumeurer fonctionnel comme porte de service destinée au passage des véhicules transportant les œuvres et pour le véhicule échelle des sapeurs-pompiers, un projet de rénovation porté par le syndicat mixte d'aménagement du musée aprés quelques atermoiements a enfin vu le jour.

Après plusieurs études préalables réalisées entre 2009 et 2011, la définition d'un cahier des charges pour le nouveau portail et un concours d'architecte en 2015 lancé par Thémélia, maître d’ouvrage délégué du Syndicat mixte du palais de la Berbie, le projet retenu par le maître d’ouvrage et la Drac est celui de  Michel Peron qui propose un portail très contemporain et jouant sur des effets d'opacité et de transparence.

L'idée n'était donc pas de revenir à un portail « historique », aujourd'hui les travaux de mise en place sont presque achevés.

Budget de l’ordre de 130 000€ HT