Un nouvel office de tourisme pour mieux (vous) accueillir

Un nouvel office de tourisme pour mieux (vous) accueillir

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Mercredi 28 mars 2018
Il ouvrira ses portes dans quelques semaines au 42, rue Mariès. Le nouvel office de tourisme constituera une très belle porte d'entrée pour les visiteurs, mais aussi les Albigeois. Visite en avant-première d'un équipement longtemps attendu.
170 m² de plain-pied, à l'angle de la place de la Pile et de la rue Mariès, l'endroit est stratégique.
Source : D.R
« Notre objectif est d'abord d'affirmer encore davantage la place d'Albi comme une destination internationale. Le nouvel office de tourisme sera en cela une belle vitrine. » Le ton est donné. Jacqueline Matha, présidente de l'Office de tourisme d'Albi a de quoi se réjouir alors que la saison touristique redémarre avec les beaux jours.

« Cet équipement a été pensé pour les visiteurs, individuels, groupes et congressistes, mais aussi pour les Albigeois qui trouveront plusieurs services pratiques. Il sera également un outil pour les partenaires de l'Office de tourisme. Il s'inscrira surtout dans une nouvelle dynamique de promotion de la destination et d'amélioration de l'accueil des visiteurs. »

Objectif à la clef : augmenter la durée de séjour, développer de nouvelles clientèles, mais aussi réussir encore mieux l'accueil des visiteurs de passage dans la Cité épiscopale.  Une nouvelle page se tourne. En parallèle, l'Office de tourisme renforcera ses actions de communication à l'échelle nationale et internationale en lien avec ses partenaires.

La boutique

Cette boutique, autant destinée aux touristes qu'aux Albigeois, s'étendra environ sur 40 m². L'idée sera d'y présenter des produits de qualité, voire exclusifs pour l'Office de tourisme.
On y trouvera évidemment des produits du terroir, mais aussi des objets originaux proposés par des entreprises et artisans locaux comme la Poterie d'Albi, Murs du monde ou Live Tarn. « Tous les articles marqueront
l'identité d'Albi
», insiste Jacqueline Matha. « Chaque mois, nous mettrons en avant des produits et de bonnes idées cadeaux. »

La billetterie

Un match au SCA ? Une place pour la Scène nationale ou un spectacle au parc des expos ? Une place pour le festival Pause Guitare ? Une entrée pour le Grand prix ? L'Office de tourisme proposera un service de billetterie pratique en plein coeur de ville.

Une offre pour les amis et la famille de passage

L'Office commercialise des cartes et des pass dont il est possible de profiter ou de faire bénéficier des amis en visite à Albi. Une réflexion est en cours pour mettre à disposition, sous forme de packs, des informations pratiques pour organiser leur séjour que ce soit en termes d'animations, de spectacles ou de sorties.

Un lieu d'animation

D'une surface de 170 m² aménagés avec le concours de nombreuses entreprises locales, l'Office de tourisme comprendra du mobilier modulable, permettant d'agencer les espaces en fonction des besoins. Ce sera le cas, par exemple, avec la manifestation des Fitdays en juillet où l'Office de tourisme abritera la salle de presse. Un soin a été par ailleurs apporté aux matières utilisées pour le mobilier et le décor avec une signature architecturale rappelant l'identité de la Cité épiscopale.

Un outil d'information

À l'intérieur de l'Office de tourisme, des écrans interactifs offriront un premier accès à l'information. En dehors des horaires d'ouverture, un écran sera accessible au public de l'extérieur et permettra, comme le site internet ,d'obtenir des informations pratiques. www.albi-tourisme.fr

Une équipe polyglotte

L'Office de tourisme compte une équipe de seize personnes qui suivent des formations continues pour répondre aux nouvelles demandes des clients.
Six langues sont parlées pour accueillir les visiteurs étrangers et le site internet sera traduit en anglais et en espagnol.

Et l'ancien office de tourisme ?

Le 42 rue Mariès sera totalement dédié à l'accueil des touristes. L'ancien Office de tourisme sera réaménagé pour réunir en un seul endroit les bureaux de la direction et tous les services administratifs.

Michel Franques, premier adjoint délégué au tourisme « Toutes les conditions sont réunies pour développer l'attractivité touristique »

« La ville d’Albi a su créer les conditions propices au développement de la destination touristique albigeoise qui affiche aujourd’hui plus d'un million de visiteurs par an. Qu'on pense à son inscription au patrimoine mondial, à l'ouverture et à la rénovation d’équipements structurants tels que le Grand théâtre ou la salle événementielle de Pratgraussals, mais aussi à la requalification d’espaces urbains et à l'obtention de labels nationaux…Aux côtés de la ville d'Albi, l’Office de tourisme en charge de l’accueil des visiteurs, de la commercialisation de prestations et de la promotion de la destination, se positionne comme l’interlocuteur stratégique du public, des professionnels du tourisme et des acteurs institutionnels du territoire. La ville lui apporte les moyens financiers pour son fonctionnement et certains investissements comme c'est le cas pour le nouvel office de tourisme. Par ailleurs, la ville mène une politique événementielle importante tout en misant également sur le tourisme d'affaires. Cette dynamique engagée avec l'Office de tourisme favorise l'attractivité du territoire et permet des retombées économiques de premier ordre. Les conditions sont aujourd'hui réunies pour passer à la vitesse supérieure. »

Les habitants d'Albi sont les premiers ambassadeurs de la destination

Stéphanie Tonon

Stéphanie Tonon

 

Stéphanie Tonon a été nommée directrice de l'Office de tourisme d'Albi. En fonction depuis le 1er avril, elle souhaite apporter son expérience au service de la nouvelle stratégie touristique de la Cité épiscopale.

Quel est votre parcours personnel ?
« Je suis originaire de Paris. J'ai d'abord travaillé plusieurs années comme archéologue et anthropologue avant de suivre une formation pour être guide interprète. À partir de 2001, j'ai travaillé en Languedoc-Roussillon en free-lance à la fois comme consultante en aménagement patrimonial de site et comme guide pour des agences. En 2005, j'ai été recrutée pour diriger l'office de tourisme de Castelnaudary puis l'on m'a confié en 2012 celui de Cognac où je travaillais jusqu'à présent. Mon expérience à Cognac m'a amenée à travailler beaucoup la promotion à l'international. Pour aider les adhérents de l'office de tourisme à être plus performants et à améliorer leur accueil, nous organisions régulièrement des ateliers thématiques. Face à la concurrence des territoires, il est indispensable de savoir se démarquer et de proposer des expériences originales, voire uniques. »

Quels sont les enjeux pour Albi en tant que destination touristique ?
« Pour des destinations d'excellence,le touriste attend de la qualité et peut être très exigeant lorsqu'il visite desvilles ou des sites qui ont des labels comme une inscription au patrimoine mondial. Il suffit de voir nos propres attentes en tant que touristes. Généralement, nous savons ce que nous voulons et cherchons à profiter pleinement de notre séjour. Un client content laissera un avis positif. Quand on sait que 75 % des gens consultent les sites avant de venir, il est préférable que les avis soient bons ! »

En quoi l'office de tourisme s'adresse-t-il aussi aux Albigeois ?
« 60 % des visiteurs français viennent pour voir leur famille ou leurs amis. Les habitants d'une ville sont donc les premiers ambassadeurs de la destination. Il est important aussi de les accompagner en leur proposant des bons plans, des astuces et des infos pour leurs loisirs et leur temps libre. Je pense aussi à de nouveaux publics comme les jeunes ou les familles recomposées qui attendent une offre différente. À chaque public, sa stratégie. Il y a aussi des choses à inventer pour participer au dynamisme de la ville et en faire profiter les commerces. »

Quels sont les atouts d'un office de tourisme comme celui d'Albi ?
« Un office de tourisme ne se réduit pas à la distribution de plans de ville. Son principal objectif est de répondre à la demande du client avec une offre personnalisée correspondant à son profil. Ce qu'il attend, c'est un conseil, une écoute et des informations qui lui parlent. À Cognac, nous avions développé des rendez-vous particuliers avec un conseiller en séjour afin de proposer un programme adapté. Nous privilégions ici le relationnel, car rien ne remplace le contact et l'échange. La preuve, les touristes continuent de fréquenter les offices de tourisme, même si la fréquentation a tendance à baisser en
raison du développement du numérique. Cela dit, l'avenir passe aussi par les réseaux et les applications pour promouvoir la destination. »