Un prix pour un livre qui se déroule à Albi

Un prix pour un livre qui se déroule à Albi

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Lundi 04 juin 2018 - Actualité archivée le 07 juillet 2018
La lauréate du prix Jean-Jacques Rousseau de l'autobiographie pour son ouvrage Printemps Amers, Françoise Grard a situé une part de son intrigue à Albi.
Françoise Grard
Source : D.R

Née en 1957 au Maroc, Françoise Grard a passé une enfance voyageuse. Elle se pose ensuite à Paris où elle exerce son métier de professeur agrégée de Lettres. Françoise Grard redécouvre la littérature de jeunesse grâce à ses enfants et adresse ses premiers manuscrits à Actes Sud qui publiera une trentaine d'ouvrages. Ecrire obstinément sur le thème de l'enfance l'a amenée à se pencher sur la sienne. Son livre Printemps amers, aux éditions Maurice Nadeau est son premier texte en littérature générale ; elle y évoque trois personnages fondamentaux de son passé sur fond de temps troublés et de pays lointains.

Ce livre certainement très autobiographique, retrace la période de l'enfance jusqu'à l'âge adulte d'un être qui a cherché tant bien que mal à se construire en s'identifiant aux femmes qui l'entouraient, en tentant de se faire aimer d'elles ou en finissant par renoncer tellement elle se sentait écartée, voire abandonnée. Ainsi Françoise Grard, fait le récit de son passé en retrançant le parcours de trois portraits de femme qui composent ce récit. Celui d’une grand-mère, Marthe, aimante mais brisée, une mère, Geneviève, absente mais irresponsable, une belle-mère, Janine égoïste et despotique face à la fratrie de trois jeunes soeurs.

C'est Marthe, sa grand-mère qui habite Albi, rue de Ciron une « oasis de liberté et d'amour ». Toujours prête à récupérer ses petites filles, qu'elle ne voit jamais. C'est un bonheur de vivre rue Ciron, dans cette maison pleine de recoins mystérieux, source de vives sensations, et dans ce jardin aux frontières mal définies tant la végétation est dense. C'est cette vie là que raconte Françoise dans Printemps Amers.