La charte de qualité urbaine

La charte de qualité urbaine

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
La mise en oeuvre d'une charte de qualité urbaine constitue un projet commun entre la ville d'Albi et les professionnels du commerce.
Périmètre d’application de la charte de qualité urbaine de la ville d’Albi.
Source : S.I.G. - Ville d’Albi
La charte de qualité urbaine

Tous les aménagements urbains réalisés en centre ville d’Albi, comme dans les quartiers, répondent à un intérêt de développement durable et équilibré des espaces, dans le respect de leur identité. L'amélioration du cadre de vie, un meilleur partage des usages des espaces publics par les habitants et la dynamisation commerciale et touristique motivent ces projets.

L'aménagement des abords de la cathédrale Sainte-Cécile et la requalification du marché couvert ont permis à la ville d'Albi d'élargir la réflexion urbaine sur l'ensemble des espaces publics du centre ville historique. 

Ces interventions s'inscrivent dans la volonté d'apporter qualité, modernité et fonctionnalité au centre ancien dans ses dimensions sociale, économique et touristique.

Cette politique d'aménagement de la ville d'Albi pour conserver et valoriser son patrimoine a contribué à la reconnaissance par l'Etat français le 27 janvier 2009, qui a officiellement proposé la Cité épiscopale d'Albi pour être inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Humanité en 2010.

Depuis le 31 juillet 2010, la « Cité épiscopale d’Albi » est classée au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. Le périmètre s'étend sur 19,47 hectares comprend la cathédrale Sainte-Cécile, le palais de la Berbie, l'église Saint-Salvi et son cloître, le Pont-vieux et les berges du Tarn (des deux côtés de la rivière) comprises entre le Pont-vieux et le pont ferroviaire.

Autour de la Cité épiscopale a été délimitée une zone de protection dite "zone tampon" qui s'étend sur 64 hectares et correspond au secteur sauvegardé. 

« (…) la sobriété de l'aménagement concourt à mettre en valeur l'architecture du bâtiment et plus encore contribue à la cohérence d'ensemble de l'espace urbain.»

Un outil commun

/////

La ville d'Albi et les professionnels du commerce s'engagent ensemble à répondre à des objectifs de préservation d'un cadre patrimonial exceptionnel et à garantir les conditions d'une attractivité commerciale et touristique accrues.

Dans le respect des dispositions du règlement du secteur sauvegardé et du plan local d'urbanisme, la charte de qualité urbaine fixe des préconisations esthétiques et techniques relatives aux vitrines et devantures, enseignes et logos, stores et émergences techniques. 

Elles permettent de clarifier la lecture de façade et de rendre plus lisible la partie affectée à l'activité commerciale. En effet, la sobriété de l'aménagement concourt à mettre en valeur l'architecture du bâtiment et plus encore contribue à la cohérence d'ensemble de l'espace urbain.

La charte de qualité urbaine définit également les modalités d'occupation du domaine public dans le cadre de l'exploitation de terrasses ou de tout usage à caractère commercial. 

La terrasse ou tout autre espace extérieur occupé par une activité commerciale anime l'espace public, accueille le visiteur ou l'habitué, permet la rencontre et l'échange. C'est un lieu de vie dont la qualité doit être préservée. 

Une gestion raisonnée de cet espace, par des règles définies d'implantation mais également par des préconisations esthétiques de mobilier, évite de l'encombrer, de le surcharger en informations ou en objets et le rend agréable pour tous.

Par sa qualité, la finesse et la légèreté de ses installations, une terrasse accroît ainsi l'attractivité et la bonne image du commerce et de la ville.

Cette charte définit des principes d'aménagement et d'embellissement fondés sur des références en termes de formes, de matériaux, de couleurs et guidés par la recherche permanente de qualité, de simplicité et de durabilité. 

La présente charte de qualité urbaine, s'applique aux espaces publics majeurs tels que la place Sainte-Cécile, la place de l'Archevêché, les abords de la halle du marché couvert, la place du Vigan et les Lices... et plus largement aux rues et placettes au sein du périmètre du secteur sauvegardé élargi à : 

  • la rue Séré-de-Rivières, jusqu'à la limite de la rue Dominique de Florence ;
  • la rue Croix Verte, jusqu'à la limite de la rue Négo Danos ;
  • aux lices Georges Pompidou et Jean Moulin (côté Est) ;
  • la place Jean-Jaurès dans son ensemble (délimitée par le prolongement des Lices Jean Moulin jusqu'à la limite du boulevard Andrieu,le rond-point, la rue de Genève pour sa portion comprise depuis l'avenue Gambetta jusqu'à la rue Hippolyte Savary) ;
  • la place Lapérouse, jusqu'à la limite de la rue de la Berchère ; 
  • au carrefour des avenues Dembourg / Alsace- Lorraine / Albert Thomas.

/////

Trois objectifs

La charte de qualité urbaine vise à atteindre trois objectifs : 

  • Conserver et valoriser le patrimoine albigeois, à l'origine de l'attractivité du centre ville en respectant l'architecture des bâtiments ; 
  • Renforcer l'attractivité commerciale et touristique par l'harmonisation de la qualité des façades commerciales, en intégrant également les magasins franchisés à la spécificité du centre ancien ;
  • Assurer une gestion concertée et profitable à tous, des usages du domaine public à travers le respect de chacun de ces usages, la qualité du mobilier, de la signalétique, des terrasses. 
La présente charte de qualité urbaine se substitue, pour le périmètre concerné, à la charte pour la qualité des façades des commerces et services établie en 2000 dans le cadre de l'aménagement des Lices et de la place du Vigan.

Contact

Mairie d'Albi – Annexe de Cambiaire
Droit des sols et droit de places
16, rue de l'hôtel de ville
81023 Albi Cedex 09

Tel : 05 63 49 10 40 (droit des sols)
Tel : 05 63 49 10 15 (droits de places)

Médias

+