La coopération décentralisée Albi-Abomey

La coopération décentralisée Albi-Abomey

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
En juin 2005, le maire d'Abomey et le maire d'Albi signaient une convention-cadre qui scellait officiellement les liens entre la ville française et la ville béninoise.
Blason officiel de la ville d’Abomey
Source : F.Guibilato - Ville d’Albi
La coopération décentralisée Albi-Abomey

Lors du séjour de la délégation albigeoise à Abomey en décembre 2004, un audit avait permis de dessiner les axes d'échanges entre les deux collectivités.

En 2006, les deux volets de la coopération (mairie et société civile réunis au sein d'un comité de pilotage mixte) développent des projets complémentaires, inscrits dans la durée.

Des informations générales sur les relations franco-béninoises et sur la coopération décentralisée sont consultables sur le site internet de l'ambassade de France au Bénin.

10 ans de coopération 

Depuis la signature de la convention-cadre entre Albi et Abomey en 2005, les deux villes ont noué des liens étroits qui donnent lieu chaque année à des échanges entre les deux collectivités, mais aussi entre les associations locales. Aujourd'hui, les projets de la ville portent sur la réhabilitation du patrimoine d'Abomey, le développement du tourisme, de l'éclairage public et des réseaux d'adduction d'eau.

Concernant les palais royaux, la ville a concentré ses moyens sur la réhabilitation de lieux sacrés habités par des communautés de femmes garantes du culte vaudou.

« Cet espace sacré joue un rôle prépondérant dans le maintien des valeurs immatérielles du site », indique France Gerbal-Medalle, adjointe au maire déléguée à la coopération décentralisée.

« Il ne s'agit pas ici d'apporter d'abord une aide matérielle ni de faire de l'humanitaire. La coopération décentralisée repose avant tout sur un partage d'expériences et de savoir-faire ainsi que sur l'ouverture vers d'autres cultures. Elle vise aussi à favoriser l'autonomie par la formation des agents sur place.

Il faut aussi saluer le travail remarquable de l'association Coopération santé Albi-Abomey et le collectif Cantepau Albi Abomey ».

Les projets en cours

/////

EAU POTABLE : 

  • développer le réseau hydraulique de la commune ;
  • appuyer la création d’un système de gestion des ressources hydrauliques.

AMÉNAGEMENT URBAIN :

  • éclairer et valoriser la porte d'entrée touristique de la ville ;
  • doter les bornes-fontaines de dispositifs de pompages photovoltaïques.

PATRIMOINE-TOURISME :

  • accompagner la réhabilitation du site des palais royaux ;
  • contribuer à leur mise en valeur par le biais du développement touristique et en particulier la création de circuits ;
  • valoriser le patrimoine tangible et intangible ;
  • procéder à des échanges de bonnes pratiques en matières de gestion.

OPÉRATION CARAFE D'EAU : 

Cette opération, lancée à l'initiative du Lions Club Albi, permet aux restaurateurs volontaires de dispoer des des tirelires sur les tables.

Il sera proposé aux clients de valoriser la carafe d'eau offerte à hauteur d'au moins un euro.

L'argent collecté sera ensuite reversé à la coopération décentralisée Albi-Abomey dans le but d'améliorer l'accès à l'eau potable des Aboméens.

/////

Les dates clefs

///// 

  • 28 mai 2003 : Le processus est en marche. L’association Cités Unies France présente les objectifs et les intérêts d’une politique de coopération décentralisée. 
  • Juillet-août 2003 : Rédaction d’un questionnaire proactif et diffusé largement auprès des acteurs locaux. 
  • Septembre 2003 : Edition d’un dossier de définition des objectifs et de présentation d’Albi à destination des ambassades et des villes candidates. 
  • 29 septembre 2003 : Délibération en conseil municipal pour acter l’engagement de la ville. 
  • 17 décembre 2003 : La structuration de la coopération décentralisée se compose essentiellement d’un comité de pilotage mixte représentant la société civile et le conseil municipal.
  • 16 février 2004 : Les pays candidats sont étudiés : le Bénin, le Sénégal, le Rwanda, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie, la Malaisie, la Croatie, la Roumanie, la Hongrie, la République Tchèque, la Russie et l’Ukraine. 
  • 18 mai 2004 : Un pays est retenu pour avoir répondu aux critères établis par la cellule de pilotage (stabilité politique, motivations réelles pour participer à la coopération …) : le Bénin. Albi amorce sa coopération avec la ville d'Abomey.
  • 8 décembre 2004 : Une délégation d’élus, de techniciens et de représentants locaux se rend à Abomey pour élaborer la convention cadre qui scellera le partenariat entre les deux villes.
  • Janvier 2005 : Une délégation d’élus aboméens se rend à Albi.
  • 4 juin 2005 : Signature de la convention-cadre entre Albi et Abomey. 
  • Décembre 2005 : Création du collectif Albi-Cantepau-Abomey. 
  • 21 mars 2006 : Assemblée générale constitutive de "coopération santé Albi-Abomey".
  • Avril 2006 : Accueil d’un stagiaire béninois à la mairie d’Albi.
  • Octobre 2006 : Visite du Maire d'Abomey à Albi accompagné d'un conseiller municipal.
  • Novembre 2006 : Visite d'une délégation médicale albigeoise à Abomey et signature de la convention de partenariat entre la C.S.A.A. et la ville d'Abomey.
  • Janvier 2007 : Mission technique Eclairage, Eau, Tourisme / Patrimoine.
  • Juillet 2007 : Visite du Maire d'Abomey à Albi.
  • Juillet et août 2007 : Mission à Abomey des deux infirmières de la Coopération Santé Albi Abomey.
  • Novembre 2007 : Mission technique Eclairage et Coordination Ville d'Albi.
  • Décembre 2007 : Trois membres du Collectif Albi Cantepau Abomey se rendent sur place pour envisager des nouveaux partenariats et organiser de nouveaux échanges.
  • Mars 2008 : Mission technique Tourisme / Eclairage Ville d'Albi.
  • Novembre 2008 : Mission de coordination à Abomey (préparation du second programme triennal) Ville d'Albi.
  • 30 janvier 2009 : Mise en service de l'éclairage de la place Goho à Abomey par une mission de trois techniciens albigeois de la ville d'Albi.
  • Février 2009 : Mission du collectif Albi Cantepau Abomey (projet pédagogique scolaire et projet de réhabilitation de la route des Esclaves entre Abomey et Ouidah).
  • 21 février 2009 : Déclaration d'intention entre les deux maires d'Abomey et d'Albi pour la reconduction d'un programme de coopération entre les deux villes. La signature s'est produite à Albi, en présence de M. Yaï, président du Conseil Exécutif de l'UNESCO.
  • Janvier 2010 :  Mise en place de nouveaux lampadaires sur l'avenue principale de la ville.
  • Avril 2010 : Trois agents de la ville d'Abomey ont été accueillis à la mairie d'Albi dans le cadre d'un stage de formation. Celui-ci s’inscrivait dans un projet de développement et de modernisation du service Etat civil, des archives municipales et de la documentation de la mairie d’Abomey. Il est prévu en effet à terme d’informatiser ces services et de numériser les archives. Un quatrième visiteur, Marc Kpatcha étudiant en DESS Gouvernance et démocratie à l’université de Cotonou et assistant du maire d’Abomey, a été accueillis dans le cadre de son mémoire de maîtrise consacré à la coopération décentralisée et le développement local dans le cadre du partenariat entre Albi et Abomey. Son travail fera le point sur ce partenariat et en montrera l’impact sur les deux villes, notamment au niveau de l’UNESCO.
  • Septembre 2010 : Blaise Ahanzo Glélé, maire d'Abomey accompagne le maire d'Albi à Brasilia pour soutenir la candidature de la ville au classement au patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Janvier 2011 : Albi envisage l'installation d'îlots photovoltaïques dans huit dispensaires de la ville béninoise. Ils équiperont en priorité les dispensaires dépourvus d'électricité. Leur installation ainsi que leur maintenance seront assurées par les agents de la ville d'Abomey. 
  • Mars 2011 : L'association Coopération santé Albi Abomey a reçu des trois Lion's Clubs de l'Albigeois un chèque de 900 euros suite au spectacle organisé fin 2009 au profit des dispensaires d’Abomey.
  • Décembre 2011: Françoise Larroque, conseillère municipale déléguée à la coopération décentralisée, et une équipe de techniciens se sont rendues à Abomey afin de finaliser la mise en lumière de l’avenue principale de la ville. Cinquante nouveaux points lumineux ont été mis en service pour un budget d’environ 85 000 euros. Tout en gardant en toile de fond les thématiques du programme précédent (patrimoine-tourisme, éclairage, eau), le nouveau plan d'actions prévoit un appui et une valorisation du patrimoine matériel et immatériel en intervenant sur le seul quartier habité du site classé des palais royaux, où logent des femmes appelées Dadassi. Le projet doit permettre à terme d’améliorer leurs conditions de vie dans ce lieu qu'elles ont tendance à délaisser pour des raisons d’insécurité et d'insalubrité.  
  • Janvier 2012 : Voilà plusieurs années maintenant que la ville d'Albi apporte son soutien technique et financier à la réhabilitation du site des palais royaux d'Abomey, classés au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1985. La ville d'Albi est ainsi associée à la mise en oeuvre du plan de conservation (2007-2011) défini par le centre du patrimoine mondial. Après avoir participé à la restauration de la porte du palais du roi Agadja et publié un ouvrage sur ce patrimoine exceptionnel, la ville d'Albi a décidé de poursuivre ses actions en coordonnant la remise en état du quartier dit « de Dossémé » c’est la priorité retenue par la ville d’Abomey. Cet espace important de la vie cultuelle des palais abrite des femmes sacrées, les Dadassi, qui possèdent, selon les croyances locales, le don et le privilège de pouvoir incarner les esprits des rois défunts. Or, leurs habitations se trouvent dans un état préoccupant. Sans eau ni électricité, elles menacent ruines par endroit. Pour préserver ce patrimoine matériel et immatériel et perpétuer ainsi les traditions ancestrales, la ville d'Albi a engagé un nouveau partenariat avec le Centre international pour la construction en terre (CRATerre), association active dans plus de 80 pays. Une étude sera menée dans un premier temps pour définir les modalités du chantier et mieux connaître le culte des Dadassi. La réparation du mur d'enceinte principal sera également réalisée avec un nettoyage des cours et des abords.
  • Septembre 2012 : Un container contenant du matériel d’éclairage pour mettre en valeur les palais royaux d’Abomey, des bornes d’alimentation en eau potable, trois tables d’accouchement et du matériel scolaire, est parti d’Albi pour le Bénin. À noter que le ministre de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Blaise Glélé (ancien maire d’Abomey) se rend en visite à Albi en septembre.
  • Février 2013 : Une délégation de la ville d'Albi s'est rendue à Abomey  pour une mission technique dédiée principalement à la mise en place d'une régie de l'eau. La décentralisation engagée au Bénin par l'État conduit en effet la ville d'Abomey à créer son propre service, ce qui constitue une première au niveau national. La ville d'Albi l'accompagne dans ses démarches administratives tout en participant activement à l'extension de son réseau d'eau potable. Dix bornes fontaines, permettant d'alimenter plus de 9 000 habitants seront ainsi installées avec le soutien de la ville dans les arrondissements ruraux d'Abomey. Le chantier prévu pour l'éclairage des palais royaux débutera à la même période. La délégation réceptionnera également le chantier de réhabilitation du quartier sacré de Dossemé, où vivent les Dadassi, situé au coeur des palais royaux. Ce quartier a été restauré avec un volet patrimonial et économique. Un livre réalisé par la ville d'Albi et consacré à ces femmes incarnant l'esprit des rois défunts paraîtra d'ailleurs prochainement à Abomey et sera mis en vente au profit du site classé à l'Unesco.
  • Avril 2013 : La délégation albigeoise a profité de son séjour au Bénin pour dégager les grandes orientations du programme triennal 2013- 2015 avec le maire et les représentants de la ville d'Abomey. En compagnie de la Reine mère, les Albigeois ont pu visiter notamment le couvent de Djénan qui présente un réel intérêt patrimonial, mais nécessiterait une importante restauration. Parmi les projets de coopération envisagés, la ville d'Albi pourrait mener une première tranche de travaux pour améliorer les conditions de vie des femmes qui y vivent. Une aide à la création d'une micro-activité serait également à l'étude. Il est également proposé que l’éclairage de la place Goho, porte d'entrée touristique de la ville d'Abomey, soit inscrit au prochain programme triennal.
  • 2013 : La première borne incendie fournie par la ville d'Albi lors d'une précédente mission a été mise en service  sur le site des palais royaux. Située à proximité du couvent des Dossoemé (restauré récemment avec le soutien de la ville d'Albi), elle favorisera une meilleure intervention des pompiers qui seront en mesure de remplir rapidement leur camion-citerne en cas de nécessité. Une deuxième borne devrait être installée ultérieurement.
  • 2013 : Le piquetage de dix mâts et colonnes d'éclairage a été réalisé aux abords des deux palais royaux qui abritent le musée historique d'Abomey. Ces installations permettront d'éclairer l'allée principale d'accès aux palais ainsi que la place située devant. Il est également prévu à cet endroit l'enfouissement des réseaux électriques. 
  • Août 2013 : Du 29 juillet au 21 août, huit jeunes Tarnais du MRJC (mouvement rural de la jeunesse chrétienne) dont trois Albigeois se sont rendus au Bénin dans le cadre d'un projet baptisé Ré-Alb-Omey. Avec le soutien de plusieurs partenaires dont la ville d'Albi, le CCFD et le ministère des Affaires étrangères, le groupe a notamment fait étape à Abomey où il a découvert les actions menées par la ville d'Albi dans les domaines de la santé, du patrimoine, de l'éclairage et de l'eau.  Pour tous, c'était  une première expérience en Afrique subsaharienne.
  •  Avril 2014 : En 2014, la ville d’Albi engage des travaux de réhabilitation au couvent vaudou de Djénan situé aux abords des palais royaux d’Abomey. Un soutien aux activités économiques est également programmé avec la mise en place d’une tontine pour les femmes qui habitent ce lieu sacré.
  • Août 2014 : Invités par le collectif Albi Cantepau Abomey, deux artistes de la ville d'Abomey, Modeste Affama et Édouard Vodumbo (qui restaure également des bas-reliefs dans les palais royaux), ont passé deux semaines à Albi. Ils ont présenté leurs oeuvres d'art contemporain à la galerie 2012, participé à la biennale art et matières et réalisé une fresque place du Vigan.

 

  • Janvier 2015 : DIX ANS DE COOPÉRATION AVEC ABOMEY

Pour le dixième anniversaire de la coopération entre les deux villes, Albi programme plusieurs animations parmi lesquelles des conférences, une exposition photo et une édition du Printemps des cultures tournée vers le Bénin. Dix ans plus tard, les principaux investissements ont été effectués ; les engagements tenus. L'objectif dans les années à venir est maintenant de renforcer les liens entre les deux villes sur un autre plan. La coopération  avec Abomey n'a en effet pas pour but de se prolonger durablement. Dès l'origine, il n'était pas question de jumelage ou d'assistanat. Les actions de formation des agents sur place se poursuivront afin qu'ils transmettent à leur tour leurs connaissances. Une délégation de techniciens albigeois est prévue dans ce but
en janvier 2016.

  • Janvier 2016 : Albi continue d'accompagner et de soutenir les associations albigeoises qui oeuvrent chacun à leur niveau à créer des échanges avec Abomey. Le collectif Albi Abomey, qui agit sur le volet culturel, a permis par exemple de créer récemment des liens entre une classe de l'école Camille Claudel et des élèves d'Abomey. L'association de coopération santé Albi Abomey équipe plusieurs dispensaires de la ville en matériel médical. On peut noter l'opération Rest'au qui permet de financer des actions grâce à la participation de restaurateurs albigeois et de leurs clients.

/////

Contact

Mairie d'Albi
16, rue de l’Hôtel de ville
81023 Albi Cedex 09
Tel : 05 63 49 10 10
Fax : 
05 63 49 10 50

Horaires d'ouverture : 

Lundi au vendredi : 8h - 18h

Samedi : 9h - 12h

Service patrimoine
16, rue de l’hôtel de ville
81000 Albi
Tel : 05 63 49 14 22