La gendarmerie nationale

La gendarmerie nationale

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Le bâtiment, place de Verdun, abrite le groupement de gendarmerie départementale du Tarn et son État-major.
La gendarmerie est installée depuis bientôt un siècle sur la place de Verdun.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
La gendarmerie est installée depuis bientôt un siècle sur la place de Verdun.

L’État-major d’Albi coordonne le travail des quelque 462 personnes réparties dans les compagnies, communautés de brigades et brigades du département, ainsi que de l’escadron départemental de sécurité routière.

Les gendarmes n’interviennent généralement pas en ville d’Albi, secteur couvert par la Police nationale, même si des opérations conjointes sont régulièrement organisées.

Leur périmètre couvre en revanche la majorité des communes de l’agglomération.

Aujourd’hui, la lutte contre les atteintes aux biens est devenue une priorité pour la gendarmerie qui doit faire face de plus en plus à des problématiques urbaines en milieu rural.

L’influence des grandes villes et l’autoroute font que la délinquance est très mobile.

À Albi, près de 90 personnes sont basées à la gendarmerie de la place de Verdun et travaillent, pour la plupart d’entre elles, dans les services départementaux.

Centre opérationnel et de renseignements

/////

Le centre opérationnel et de renseignements de la gendarmerie (C.O.R.G.) abrite le standard général de la gendarmerie du Tarn où convergent tous les appels au 17 (hors zone police nationale) et les appels de l’ensemble du département de 19h à 8h.

Accidents de la circulation, tapages nocturnes, problèmes de voisinage ou d’ordre familial, actes de délinquance constituent les principales causes d’appels.

Le C.O.R.G. comprend également une cellule de renseignement chargée de recueillir toutes les informations relevant de faits susceptibles de remettre en question l’ordre public (actes de terrorisme, accidents industriels, alertes météo...).

/////

Cellule d’investigations criminelles

/////

Techniciens en blouse blanche, les gendarmes de la cellule d’investigations criminelles (C.I.C.) sont chargés de recueillir des éléments matériels nécessaires à l’enquête sur des scènes d’infraction ou de crime.

Les techniciens relèvent notamment les empreintes, prélèvent les éléments organiques (sang, salive, sperme...) et certains objets qui sont mis sous scellé en vue d’une éventuelle analyse A.D.N.

La gendarmerie d’Albi dispose d’un laboratoire où les mises sous scellés et quelques analyses sont réalisées.

Ce plateau technique, unique en Midi-Pyrénées, dispose de matériels de pointe notamment des torches spéciales qui permettent, par exemple, de révéler des empreintes sur différents supports (papier, bouteille...) et des machines qui peuvent les prélever.

Chaque affaire donne lieu à l’ouverture d’un dossier dont les informations alimentent une base de données utilisées par l’enquêteur et le magistrat. À leur demande de celui-ci, des portraits-robots peuvent aussi être réalisés.

/////