La qualité de l’eau

La qualité de l’eau

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
L'eau potable d'Albi est faiblement minéralisée. Équilibrée, naturellement douce à moyennement douce, elle contient très peu d'oligo-éléments et de sodium. Sans acidité ni amertume, elle est d'excellente qualité pour la consommation de table.
Les agents du service des eaux effectuent un auto-contrôle, chaque jour.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
La qualité de l’eau

L'eau potable, destinée à la consommation humaine, répond à une réglementation stricte. Le texte législatif qui fixe les normes applicables à l'eau potable en France est l'Arrêté du 11 janvier 2007. 

Arrêté - Eau, 12 juin 2007, par guibilato

L’Agence Régionale de Santé (A.R.S) diffuse une synthèse annuelle qui apparaît sur chaque facture. Vous pouvez également la retrouver sur le site de l'ARS.

Vous pouvez également y consulter le bilan annuel de la qualité de l'eau d’une commune.

Un double contrôle

Pour s'assurer que l'eau produite répond bien à cette réglementation, la qualité de l'eau potable est soumise a un double contrôle :

  • un contrôle officiel, qui relève de la compétence du ministère de la santé, réalisé à l'échelle du département par l'Agence Régionale de Santé (A.R.S.) du Tarn.
  • un auto-contrôle de surveillance permanente, réalisée par le service des eaux au quotidien, dans ses stations de traitement. 

Ce double contrôle fait de l'eau potable l'un des produits alimentaires les mieux surveillés en France. À Albi, l'A.R.S. fait réaliser environ 100 prélèvements d'eau sur tout le réseau d'eau potable pour les faire analyser. 

Tous les résultats d'analyse effectués sur le réseau potable albigeois sont affichés à l'accueil de l'Hôtel de ville. Un bilan annuel de la qualité de l'eau est édité chaque année par l'A.R.S. Ce bilan synthétise l'ensemble des analyses effectuées annuellement sur les nitrates.

Les nitrates

/////

Les nitrates sont présents dans le sol à l'état naturel, comme résidus de la vie des végétaux, des animaux et des hommes. Les lisiers en comportent une forte concentration. Les engrais en apportent sous la forme de produits de synthèse industriels. Les nitrates sont extrêmement solubles, ils pénètrent le sol et les eaux souterraines ou se déversent dans les cours d'eau par ruissellement. 

L'eau ne représente, en moyenne que 15 % des apports en nitrates de l'organisme, alors que 75 % proviennent des aliments (charcuterie, conserves de viande et, surtout, légumes). On les trouve aussi naturellement, mais en quantité minime, dans les eaux des nappes souterraines et des rivières. 

Les nitrates, par eux mêmes, sont peu toxiques. Leur seul effet est diurétique. Mais ils peuvent être dangereux par effet d'accumulation. La toxicité des nitrates ne peut en fait venir que d'une ingestion massive ou de leur transformation en nitrites (NO2) dans l'organisme. 

La norme française fixe le taux des nitrates à 50 mg maximum par litre. Ce taux été fixé en fonction des risques encourus par la population la plus vulnérable, les nourrissons et les femmes enceintes. C'est le principe de précaution maximale.

À Albi, le taux de nitrate contenu dans l'eau potable est très inférieur à ce seuil maximum de 50 mg par litre. 

/////

La dureté de l’eau

/////

La dureté de l'eau constitue l'indicateur de la minéralisation d'une eau, et donc de sa plus ou moins forte teneur en calcaire. Elle se mesure en "Degrés Français" symbolisé °F.

On distingue les eaux "douces"( moins de 15°F), "moyennement dures à dures" (de 15 à 35°F) et "très dures" (plus de 35°F). La dureté de l'eau dépend de la nature géologique des sols qu'elle a traversés. Un sol crayeux ou calcaire donnera une eau "dure", alors qu'un sol granitique ou sablonneux donnera une eau "douce". À Albi, la dureté de l'eau potable correspond à une eau "moyennement dure à dure". 

En petite ou grande quantité, le calcaire n'a aucune incidence négative sur la santé. Au contraire, il est même recommandé pour la croissance ou pour se prémunir de la décalcification, de boire une eau contenant des sels minéraux, comme le magnésium ou le calcium. 

/////

Le fluor 

/////

À faible dose, le fluor est un élément indispensable à la santé. Il protège les dents contre les caries en diminuant la solubilité de l'émail. La norme française fixe à 1,5 milligramme par litre (soit 1500 micro-grammes par litre) la teneur maximum en fluor de l'eau potable. A trop forte dose, le fluor pourrait provoquer des lésions dentaires (taches colorées, dents cassantes). Ce risque est totalement exclu en France compte tenu des doses admises pour l'eau potable.

À Albi, la teneur en fluor n'est pas un paramètre sensible car elle reste très en-dessous du seuil des 1500 microgrammes par litre.

///// 

Les pesticides 

/////

Ce sont des produits phytosanitaires qui regroupent tout un ensemble de substances chimiques destinées à protéger les végétaux contre les organismes nuisibles et à détruire les végétaux indésirables. Ils contaminent les eaux de surface (cours d'eau, lacs...) par ruissellement et les eaux souterraines par infiltration.

La norme fixe à 0,1 microgramme par litre la concentration maximale pour chaque type de pesticide identifié et à 0,5 microgramme par litre la concentration totale en pesticides.

À Albi, le taux de pesticides contenu dans l'eau potable est nul.

///// 

La bactériologie

/////

Le contrôle de la qualité micro-biologique de l'eau repose essentiellement sur la recherche de germes que l'on trouve dans l'intestin de l'homme et des mammifères. 

Leur présence dans l'eau peut être le signe d'une contamination d'origine fécale et peut donc laisser craindre la présence d'autres germes susceptibles de provoquer une maladie. Les normes en vigueur imposent une absence totale de ces germes. 

Le producteur d'eau assure le maintien de la qualité micro biologique de l'eau par la désinfection au moment du traitement et par la chloration pour protéger l'eau durant son parcours jusqu'au robinet. La réglementation définit deux types de paramètres de qualité micro biologiques : 

  • les limites de qualité portent sur des paramètres constituant un danger potentiel pour la santé humaine.
  • les références de qualité sont des valeurs indicatives établies afin de suivre les performances des installations de production et de distribution de l'eau.

/////

Le plomb

/////

Le plomb que l'on peut trouver dans l'eau du robinet ne provient généralement que pour une très faible part d'une pollution des ressources en eau dans la nature. Il provient plutôt de particules provenant des canalisations. En effet, même si le plomb est aujourd'hui interdit d'utilisation pour les canalisations du réseau public de distribution d'eau potable, il existe encore dans les tuyauteries intérieures des constructions anciennes ainsi que dans certains anciens branchements publics. 

Le plomb n'est pas un métal utile au fonctionnement du corps humain, il est même, à fortes doses, indésirable : il peut provoquer des troubles de santé. L'absorption régulière ou en dose massives de plomb peut provoquer des troubles neurologiques. Les sources d'exposition au plomb sont diverses : le plomb peut être présent dans l'air (fumée de cigarette, gaz d'échappement), les aliments, des peintures anciennes, l'eau. 

La réglementation impose des règles de plus en plus strictes sur la qualité de l'eau potable et sur les matériaux employés dans les constructions des canalisations. La réglementation actuelle limite à 10 microgrammes par litre la teneur de plomb dans l'eau du robinet. Afin d'éliminer les risques au cours de l'acheminement de l'eau jusqu'au compteur, les branchements en plomb sont progressivement remplacés par des branchements en polyéthylène.

Si vous habitez une construction ancienne, vos canalisations intérieures peuvent alors charger votre eau en plomb. Ce risque diminue si votre eau est "dure", le dépôt de calcaire constituant une protection naturelle contre la dissolution du plomb. 

La ville a entrepris un programme de renouvellement pluriannuel des branchements en plomb sur le domaine public. La responsabilité et la gestion du réseau et des canalisations situées en partie privative, incombent aux propriétaires (ou syndics). Leur remplacement est systématique avant toute réfection de chaussée. Complémentairement, un programme spécifique de renouvellement a été engagé pour les établissements dits sensibles (écoles, crèches etc.) 

/////

La concentration en chlore

/////

Le chlore est utilisé comme désinfectant pour l'élimination des germes pathogènes et pour la sécurité sanitaire du transport de l'eau dans les canalisations. Il empêche en effet la multiplication des germes (bactéries, virus) dans les conduites de distribution d'eau, depuis les usines de traitement jusqu'au robinet des consommateurs. La présence de chlore dans l'eau potable répond donc à un objectif sanitaire, il garantit la santé des consommateurs. Pour éviter le désagrément causé par le goût ou l'odeur de chlore, il suffit de laisser l'eau s'aérer, par exemple dans une carafe ouverte. 

Si l'eau du robinet est trouble ou colorée, cela ne signifie pas forcément qu'elle est nocive pour la santé. La cause provient souvent de manipulations effectuées sur le réseau de distribution par le service des eaux (remise en eau après une réparation de fuites, fermeture ou ouverture de vannes) ou sur les bornes incendie par les pompiers. Ces manipulations provoquent des à-coups qui peuvent remettre en suspension le bio-film naturel qui s'établit à l'intérieur des conduites. 

Si votre eau est trouble ou colorée, laissez-la couler au robinet. Si le phénomène persiste, n'hésitez pas à prévenir le service des eaux : il y a peut-être un problème sur le réseau ou bien dans vos canalisations intérieures. 

Une arrivée d'eau blanche au robinet est parfois liée à la présence d'un brise-jet qu'il suffit de nettoyer régulièrement. Elle peut être également due à la remise en service d'une canalisation après travaux. Pour retrouver la transparence de l'eau, laissez-la reposer quelques instants dans une carafe. La coloration blanchâtre se dissipera naturellement.

Le problème d'eau rouge est souvent sans gravité dès lors que le phénomène est épisodique et de courte durée. Il résulte souvent d'une eau douce, donc agressive, qui dissout le fer présent dans les canalisations. Ce sont ces particules oxydées qui se déposent dans les parties des canalisations où la vitesse de l'eau est faible et qui peuvent être remises en suspension par une brusque variation du débit. 

/////

Contact

Régie municipale d'eau potable d'Albi -
Service Gestion clientèle
40 avenue du Loirat
81000 Albi
Tel : 05 63 46 46 00
Fax : 
05 63 46 46 10

Horaires d'ouverture : 
8h30 - 12h et 13h30 - 17h

Régie municipale d'eau potable d'Albi -
Service Gestion technique
190, rue de Jarlard
81000 Albi
Tel : 05 63 46 46 20
Fax : 
05 63 46 46 25

Horaires d'ouverture :
8h-12h et 14h-17h 
Urgence : 0810 001 381