Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable

Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Un projet d’aménagement et de développement durable (P.A.D.D.) expose le projet d’urbanisme et définit les orientations générales.
Le P.A.D.D. prévoyait (axe 4) la promotion d'un développement économique intégré. Ici, la halle technologique Innoprod.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
Technopole Innoprod Albi

Le projet d'aménagement et de développement durable (P.A.D.D.) définit les orientations de l’aménagement, l’urbanisme, l’habitat, les déplacements, l’équipement, la protection des espaces et la préservation ou la remise en bon état des continuités écologiques. 

Il s'agit d'un projet dont les orientations générales ont fait l’objet d’un débat au conseil municipal du 25 mai 2001. C'est un document non opposable aux autorisations d’urbanisme ayant pour fonction exclusive de présenter le projet communal pour les années à venir.

8 axes d’action sont retenus par la ville d’Albi.

Axe 1 : Agir sur la ville actuelle 

Télécharger la carte de l'axe 1 ci-dessous :

Carte axe 1, par stefanie

Il concerne les actions de renouvellement urbain intégrées dans le P.L.U. dont : 

  • le renforcement de la cohésion urbaine et sociale des quartiers.
  • le projet urbain de re-qualification et d’élargissement du centre ville. 
  • la politique de rééquilibrage Nord/Sud de la commune et la réduction des disparités entre quartiers.
  • l’intervention sur les secteurs dégradés dont la friche urbaine des Temps Modernes. 
  • la restructuration et le développement des potentialités d’accueil des anciennes zones NB d’urbanisation peu denses et inorganisées.

Axe 2 : Prévoir des extensions urbaines mesurées et maîtrisées 

/////

Cet axe poursuit l’objectif de trouver un juste équilibre entre actions de renouvellement urbain et projets d’urbanisation nouvelle nécessaires au développement global de la commune. 

Aussi, par rapport au document d’urbanisme précédent, le P.L.U. prévoit de nouvelles extensions urbaines limitées, répondant précisément à des enjeux identifiés : le secteur des Fontanelles, le secteur de Bellevue, le secteur de Saint-Amarand. 

La limitation de l’expansion urbaine permet de maintenir une activité agricole dans des bonnes conditions en arrêtant le mitage et en clarifiant les limites entre espaces constructibles et espaces agricoles.

///// 

Axe 3 : développer une offre diversifiée en matière d’habitat 

/////

Ce troisième axe vise à : 

  • relancer et à optimiser les disponibilités foncières existantes et en dégager de nouvelles par un règlement d’urbanisme actualisé et adapté à l’évolution urbaine.
  • favoriser, au niveau de l’habitat individuel, un choix multiple de lieux de résidence dans un environnement attractif par l’ouverture à l’urbanisation d’une dizaine de secteurs. 
  • assurer une mixité urbaine et sociale dans les projets urbains d’ensemble. 

/////

Axe 4 : Promouvoir un développement économique intégré 

/////

Télécharger la carte de l'axe 4 ci-dessous :

Carte axe 4, par stefanie

Celui-ci vise à :

  • valoriser les disponibilités foncières en bordure des grands axes pour de nouvelles implantations. Sont principalement concernés : le site de Fonlabour Est, le site de Bellevue, le site de Mazars, les extensions de la zone d’activités actuelle de Ranteil. 
  • permettre la réalisation du projet de Technopole en synergie avec l’E.M.A.C. et la restructuration des pôles d’activités Est. 
  • prévoir, dés à présent, les réserves foncières nécessaires aux développements futurs à plus long terme.

/////

Axe 5 : l’environnement

/////

Prendre en compte la dimension environnementale dans le développement urbain constitue l’axe 5.
Il répond à un enjeu majeur du P.L.U. en renforçant la politique globale menée par la ville d’Albi pour préserver et valoriser son potentiel environnemental. 

Le P.L.U., dans l’ensemble de ses pièces et avec leurs conséquences réglementaires, a intégré : 

  • la prise en compte du réseau hydraulique de la commune et de ses richesses écologiques et paysagères : développement de coulées vertes, notamment en milieu urbain, inscrites en zone naturelle et protégées, si nécessaire, par des espaces boisés classés. 
  • la préservation de certains milieux naturels spécifiques : berges du Tarn, Z.N.I.E.F.F. du méandre du Gô. 
  • la reconnaissance de l’enjeu paysager des coteaux (Mascrabières, la Drêche, Lavazière, Ranteil) : en arrêtant le mitage et en classant en zone naturelle la partie la plus sensible des coteaux, en réglementant avec des prescriptions plus exigeantes la construction et les aménagements annexes sur les secteurs restant constructibles, en protégeant les espaces boisés existants et en incitant au reboisement, si nécessaire et en limitant strictement la réalisation de voies structurantes dans ses paysages sensibles.
  • la recherche d’ un équilibre entre développement urbain et espaces naturels : augmentation de 32% de la surface des espaces boisés classés, réservation en vue de la création d’un grand espace sports-loisirs d’ un secteur d’une trentaine d’hectares au niveau de la plaine haute de Canavières en complément du golf du Lasbordes. 
  • la prise en compte des risques de diverses natures affectant la commune : effondrement des berges du Tarn, inondations (P.P.R., inscription d’emplacements réservés pour bassins d’orage, réglementation des débits de rejets des eaux pluviales, limitation de la construction en bordure des ruisseaux), instabilités des sols et ancien dépôt d’amiante Eternit à Ranteil secteurs classés inconstructibles). 

/////

Axe 6 : Favoriser la qualité de vie

/////

Cet axe a principalement pour objet d’inscrire dans le P.L.U. l’exigence de qualité architecturale, urbaine et environnementale demandée par la ville au niveau des projets et réalisations tant auprès des acteurs publics que privés.

/////

Axe 7 : Adapter et anticiper 

/////

Adapter et anticiper les infrastructures et les équipements nécessaires à la ville de demain constitue le 7ème axe. Il répond à la préoccupation de renforcer la ville actuelle avec une vision prospective des développements futurs qui se traduit dans le P.L.U. par : 

des restructurations visant à améliorer le réseau des voies actuelles avec intégration du développement des transports en commun et des déplacements doux.

l'inscription d’emplacements réservés pour les infrastructures et les équipements futurs.

/////

Axe 8 : Inscrire le développement d’Albi dans une logique d’agglomération

/////

Ce dernier axe promeut dans le P.L.U. d’Albi une cohésion du territoire intercommunal et un renforcement des connexions entre la ville centre et les communes périphériques.

Télécharger la carte de l'axe 8 ci-dessous :

Carte axe 8, par stefanie

/////