Le quartier Jarlard – Le Peyroulié

Le quartier Jarlard – Le Peyroulié

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Situé à l’est de la ville, le quartier Jarlard-Le Peyroulié s’inscrit dans la troisième couronne d’Albi qui correspond à l’urbanisation la plus récente de l’agglomération. Il est délimité au nord par la route de Millau, au sud par la route de Teillet, à l’ouest par la rue des Agriculteurs et la voie ferrée Albi-Saint-Juéry aujourd’hui désaffectée, et à l’est par les limites de la commune
Le quartier abrite la halle technologique Innoprod, à deux pas de l’Ecole des Mines.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
Le quartier de Jarlard – Le Peyroulié

Au Moyen-Âge, le secteur Jarlard – le Peyroulié se situe dans le prolongement du faubourg du Vigan, donc à l’extérieur de la ville, dans la campagne environnante.

Il est déjà traversé à l'époque d’est en ouest par trois voies qui subsistent encore aujourd’hui : la route de Millau au nord, le chemin de Cambon au centre (l'actuelle rue Henri Moissan) et le chemin de Lacaune au sud (l'actuelle route de Teillet).

Le hameau du Peyroulié est déjà constitué.

Les noms des lieux-dits révèlent certains aspects géographiques ou historiques du quartier : La Prade, ancienne « prairie » ou La Rivayrolle, secteur bordant la « rivière » du Caussels, la Plaine des Fourches où se dressaient à l’époque médiévale les gibets (bois fourchus). D’autres noms évoquent plutôt des activités d’autrefois : Le Peyroulié (de payrolier – chaudronnier), ou La Teulière (teuliera = briqueterie, tuilerie).

Au début du XIXe siècle, le secteur conserve une forte dominante rurale. L’habitat ne comprend que quelques groupements de maisons et quelques demeures isolées.

Les principaux axes du quartier existent déjà, ce sont d’importantes liaisons entre la ville et les communes situées vers l’est : route de Millau (Albi-Saint-Juéry), rue Ampère (chemin de Jarlard), rue Moissan (Albi-Cambon), route de Teillet (Albi-Fréjairolles).

La liaison nord-sud s’effectuait par le chemin de Saint-Amarand Haut et le chemin du Moulin. 

D’autres noms évoquent plutôt des activités d’autrefois : Le Peyroulié (de payrolier – chaudronnier), ou La Teulière (teuliera = briqueterie, tuilerie).

Une ligne ferroviaire le long de la rue des Agriculteurs permettait la desserte du site métallurgique du Saut du Tarn de Saint-Juéry. Aujourd’hui, cette voie ferrée n’est plus utilisée.

À partir de 1850, une première faïencerie (la faïencerie Jeanjean) s’implante sur la route de Fréjairolles à Teillet (lieu-dit La Faïencerie). Vers 1882, elle sera remplacée par trois nouveaux établissements (Roques, Raynal et Combes).

En 1974, à l’initiative de la Chmabre de Commerce et d'Industrie d’Albi, une des premières zones industrielles d’Albi est créée sur ce site.

Dans les années 1993-1994, deux lotissements sont aménagés : la Prade (48 lots) et Saint-Amarand (58 lots).

Dans les années 1990, après Paris, Saint-Etienne, Alès, Douai et Nantes, Albi est retenue pour accueillir la 6e Ecole des Mines de France.

En 1992, est créée l’Ecole des Mines d’Albi-Carmaux (EMAC).

A proximité immédiate, un secteur d’une quarantaine d’hectares est destiné au projet de parc scientifique et technologique de la Communauté d’agglomération de l’Albigeois (C2A) qui détient la compétence économique sur l’agglomération.

Inaugurée en janvier 2015, la halle technologique Innoprod regroupe déjà un hôtel d’entreprises et 3 plateformes d’innovation et de centre de transfert de technologies :

  • la plateforme Mimausa (nouveau matériau et procédés) ; 
  • le CRITT CCAPI automatisation et robotisation d’outils de production industrielle ; 
  • le centre d’essai du vide de la plateforme technologique Rascol.  

Le patrimoine du quartier

/////

  • L’école des mines Albi-Carmaux (E.M.A.C.)

Caractéristiques : 22 hectares de campus et 40 000 m2 de bâtiments.

Elle a été construite en 1994-1995 par Architecture STUDIO (dont l’architecte Martin Robain, a collaboré aux réalisations du Parlement européen de Strasbourg et de l’Institut du Monde Arabe à Paris) et Gérard Onesta (architecte local).

Le bâtiment de l’école des mines allie l’architecture régionale à une architecture contemporaine qui reflète les valeurs de modernité propres à l’école des Mines : transformation de la matière et développement des nouvelles technologies.

La façade du bâtiment d’enseignement possède une forme originale mettant l’accent sur les courbes et sur la clarté. Elle mélange avec équilibre les matériaux traditionnels (colonnade massive en brique) et contemporains (rideau de verre, piliers en inox qui soutiennent un auvent en forme d’aile d’avion).

L’organisation de l’ensemble permet l’autonomie de chaque bâtiment tout en reliant ces différentes entités entre elles (logements étudiants, restaurant, gymnase) et au centre au forum par la galerie couverte des lices.

  • Maison fin XIXe siècle, rue Henri Moissan

C’est une maison de style régional (forme gaillacoise), à trois niveaux, qui présente un encadrement des ouvertures avec des briquettes, un cordon de briquettes et un décor sous le toit.

  • La halle technologique Innoprod : elle accueille des entreprises souhaitant développer des projets ainsi que des start-up, notamment celles issues des incubateurs (Ecole des Mines et Incubateur Régional), de la couveuse Innovation (boutique de gestion CREER) et de pépinières d'entreprises (Albisia), toutes présentes sur le territoire. Ces entreprises sont choisies sur dossier et accompagnées sur les aspects technologiques et économiques.

À noter, la présence de La Croix en fer, sur un support de briques maçonnées située à intersection de la rue Henri Moissan et du chemin de Saint-Amarand Haut.

/////

Contact

Steve Jackson
Elu du quartier
Jarlard - Le Peyroulié
Tel : 05 63 49 14 81

Permanence de votre élu :

1er samedi du mois de 10h à 11h à la maison de quartier du Marranel (rue Alain Colas)

Service Vie des quartiers
16, rue de l’hôtel de ville
81000 Albi
Tel : 05 63 49 11 24
Tel : 05 63 49 12 81

Médias

+