Le théâtre municipal des Lices

Le théâtre municipal des Lices

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Le théâtre historique de la ville d’Albi fut inauguré en 1893. Il est l'un des coeurs de la vie artistique albigeoise.
Le théâtre des Lices est un lieu marqué par plus d'un siècle de spectacles.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
Le théâtre municipal des Lices

Le théâtre municipal des Lices possède une façade bien connue des Albigeois. Son histoire remonte au 7 septembre 1861, date à laquelle Me Paul Bermond, avocat et maire d’Albi, vient de lire en séance de conseil municipal une pétition de 408 signatures de “notables” réclamant la création d’un vrai théâtre à Albi. Cependant, de nombreuses années passèrent et le projet demeura en suspens.

Une épopée municipale 

Jamais sujet n’aura suscité autant de volte-face, d’enterrrement et de réapparition, le tout à grand renfort de polémiques et de pétitions. En juin 1886, après plus de 20 ans d’hésitation, certains membres du conseil municipal menacent Gabriel Soulages, maire de l’époque, de faire grève si le projet n’est pas officiellement adopté. 

C’est finalement en juin 1888 que le maire, Hippolyte Savary, et le conseil municipal adoptent définitivement le choix du petit Jardin National, lieu d'où s’élèvera le théâtre. M. Lacroux, architecte de la ville, sera chargé d’établir le projet définitif. 

Les travaux commencent

/////

En janvier 1890, les travaux débutent par la mise à niveau du petit jardin. Mais ce n’est que très lentement, par manque de main d’oeuvre, que s’élèveront les murs du futur théâtre. En décembre 1891, Jean Col, pour remercier la ville d’Albi de l’avoir aidé à suivre ses études aux Beaux Arts de Toulouse, propose un projet de réalisations gratuites des peintures du plafond. 

M. le Veillier, sculpteur de Toulouse, signera la façade extérieure. C’est un Albigeois, Albert Sulisse, qui se charge des peintures décoratives du théâtre. 

Enfin, en 1893, avec la réalisation par M. Bugarel, pépinieriste à Albi, du square du théâtre, le projet arrivera à son terme. 

Là, s’élève un théâtre pouvant accueillir six à sept cents spectacteurs, avec de nombreuses loges, 2 galeries superposées, 4 escaliers, une scène de 10 mètres de large et 7 mètres de profondeur. 

Le 3 juin 1893, la troupe du théâtre du Capitole obtiendra un véritable triomphe, lors de l’inauguration, avec sa représentation de “La juive” d’H. Levy. La presse de l’époque ne tarit pas d’éloges “La salle est bien proportionnée… sa décoration, or, blanc, rouge, produit à la lumière un très joli effet… enfin l’acoustique à paru excellente”. 

Les Albigeois, qui désiraient si ardemment un théâtre, éprouvent ce soir là, le saisissement, la joie et le bonheur que donnent les rêves qui se réalisent.

///// 

Une rénovation spectaculaire 

/////

Des travaux de rénovation, qui avaient débuté l’été 2011, ont porté sur le renouvellement des sièges, la rénovation des parquets, la reprise des peintures murales puis, deux ans plus tard, sur la réfection de sa toiture et de sa façde principale. 

Les sièges, de couleur rouge vermillon, ont été fabriqués en Dordogne et présentent une assise et un dossier en velours avec des accoudoirs et une assise doublée en bois, en harmonie avec le style de la salle.

L’implantation des sièges a été revue pour tenir compte de la visibilité de la scène et des espacements entre les rangées de fauteuils. Cela explique que le nombre de places soit passé de 640 à 504. 

Les Albigeois, qui désiraient si ardemment un théâtre, éprouvent ce soir là le saisissement, la joie et le bonheur que donnent les rêves qui se réalisent. 

Les parquets du balcon ont été réparés, lessivés, nettoyés et traités tandis que celui du parterre a été poncé et vitrifié. Les peintures des murs intérieurs de la salle (orchestre et balcon) on été refaites dans la tonalité d’origine.

L’Ecole Européenne de l’Art et des Matières (E.E.A.M.) est, pour sa part, intervenue en rénovant les murs des cages d’escaliers avec des enduits stuqués dans l’esprit des couleurs utilisées à la fin du XIXe siècle. 

Enfin, en 2013, l’ensemble des tuiles et des ardoises ont été remplacées et le clocheton remis en peinture. Au niveau de la façade, l’entreprise albigeoise Camps a procédé, avec l’accord de l’architecte des bâtiments de France, à un nettoyage des pierres au moyen de jets d’eau et de sable sous pression (technique nommée hydrogommage). Ensuite, un produit protecteur a été déposé sur la pierre afin de la consolider et le rendre moins sensible aux attaques du temps. 

/////

Contact

Théâtre municipal des Lices
Rue Saint Antoine
81000 Albi
La Scène Nationale d'Albi
Place de l'amitié entre les peuples
81000 Albi
Tel : 05 63 38 55 56

 

 

 

 

 

 

 

 

Contacts :

Accueil – billeterie : accueil@sn-albi.fr

Administration – technique : sn-albi@sn-albi.fr

Développement des publics : actions@sn-albi.fr