Les arbres

Les arbres

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
L'arbre est un patrimoine à préserver et enrichir. Chaque année, la ville d'Albi procède au renouvellement de plantations et apporte une attention particulière aux arbres qui font partie de notre patrimoine végétal depuis toujours.
Le parc Rochegude est composé de plus de 350 arbres.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
Le parc Rochegude est composé de plus de 350 arbres.

Surveiller, préserver et développer : telles sont les missions qui incombent aux trois agents employés par la mairie. Chaque équipe de jardiniers possède son référent « arbre d'ornement ».  

Dans les 11 équipes du service parcs, jardins et espaces naturels, il y a au moins une personne qui est formée à la taille et au traitement des arbres. Ils surveillent leur bonne santé mais aussi que leur exposition ne mette pas en danger les passants.

Ils développent la surface arborée de la commune en remplaçant les arbres en fin de vie et en plantant des nouveaux végétaux. Plantation, entretien et renouvellement déterminent la qualité du patrimoine légué aux générations futures. 

Les arbres ont leur carte d'identité 

Pour le moment, 12 000 arbres ont été inventoriés rien que sur le domaine public. Il y a d'abord les arbres d'alignement, dont l'entretien revient à la ville, à la communauté d'agglomération ou au Conseil général (pour les axes pénétrants d'Albi).

Le relevé des arbres des parcs, places et jardins publics, a été également effectué. 

Pour réaliser l'inventaire, le service des parcs, jardins et espaces naturels de la ville a utilisé des vues aériennes, des plans précis d'Albi et s'est rendu sur le terrain.

Chaque arbre a été enregistré sur ordinateur grâce à un logiciel développé par le service informatique de la ville avec une série d'informations (essence, localisation, état, vigueur, âge...). 

Une gestion durable et écologique

Cet outil de gestion perfectionné donne une vue générale du patrimoine arboré de la ville rend possible un meilleur suivi dans le temps des plantations. Depuis 2013, ce sont 1100 sujets de plus de 100 variétés, produits en France,  qui ont été plantés (50% de renouvellement).

Les informations peuvent dès lors être exploitées par d'autres services de la ville ou de la communauté d'agglomération de l'albigeois (urbanisme, voirie, éclairage).

L’inventaire permet également d'anticiper certains aménagements, abattages ou plantations. Sur ce dernier point, la tendance est à la diversification comme on peut le voir dans les nouveaux espaces verts de la ville (plaine des sports, parc de la Renaudié, place Lapérouse).

En plus de transformer le CO2 en oxygène grâce à la chlorophylle et la lumière, l'arbre est un vecteur de lien social.

En coeur de ville, en revanche, il s'agit de trouver l'essence la mieux adaptée à l'endroit ; plusieurs paramètres orientent le choix. Il est évident que l'arbre en ville est confronté à des situations de « stress » liées à la pollution, la chaleur mais aussi à l'espace contraint et aux travaux de voirie qui peuvent être menés autour. 

350 arbres au parc Rochegude

Sur le podium des arbres les plus représentés à Albi, le platane occupe la première place avec plus de 2 000 individus recensés. Cet arbre est aujourd'hui menacé par le chancre coloré, un champignon redoutable qui provoque, par exemple, une véritable hécatombe le long du canal du midi.

Vient ensuite l'érable dont il existe douze espèces à Albi, suivi du tilleul. L'inventaire prouve, s'il le fallait encore, que le quartier Grand Centre est très vert avec près de 2 000 arbres dont 350 environ au parc Rochegude. 

À savoir

L'arbre en ville est protégé par de nombreux règlements : le code civil, le code pénal, le règlement de voirie, le code de voirie routière et même le règlement des parcs, jardins, espaces naturels et bases de loisirs.

Pour rappel, il est interdit, sous peine d'amende, de jeter de l'eau savonneuse au pied des arbres, de planter des clous ou de causer des dégradations aux arbres.