Les risques industriels

Les risques industriels

Imprimer Imprimer
Envoyer par mail Mail
RSS RSS
Contraste Contraste
Zoom A+ A A-
Partager
Sur la ville d’Albi, un seul établissement présente ou manipule de grandes quantités de matières dangereuses : industries chimiques, pétrolières, gazières...
La société Dyrup, à Albi, est classée SEVESO seuil haut.
Source : F.Guibilato – Ville d’Albi
Les risques industriels

Le risque industriel se caractérise par un accident sur un site industriel pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, les populations, les biens et l’environnement.

Afin d’en limiter la survenue et les conséquences, les établissements les plus dangereux sont soumis à une réglementation stricte et à des contrôles réguliers. 

Il n'existe pas sur Albi de Plan de Prévention sur les Risques Technologiques ou de Plan Particulier d'Intervention. Cependant des établissements présents sur Albi peuvent, de par leurs activités, présenter des risques pour l'homme et son environnement. 

En particulier, l'entreprise Dyrup qui fabrique des produits de traitements et d'embellissements des bois est un établissement  classé SEVESO seuil haut.  La carte de l’aléa risque industriel a été établie à partir de l'étude de dangers réalisés en octobre 2003.

Le Bureau d'analyse des risques et des pollutions industrielles est un service de l'État chargé de recenser l'ensemble des accidents industriels en France. Vous pouvez consulter l'historique des accidents industriels d'Albi

L’alerte

Selon l'ampleur du risque, l'alerte peut vous être donnée par le signal national d'alerte (trois sonneries montantes et descendantes de une minute chacune). La population concernée peut également être alertée par les services municipaux, les sapeurs-pompiers et les forces de l’ordre. 

Les secours

Le plan de sauvegarde communal prévoit la mise en place d'une cellule de crise pour optimiser les actions sur le terrain (secours, déviations de la circulation, arrêt des pompages en cas de pollution des cours d'eau...). 

Des plans généraux d’organisation départementale des secours (plan O.R.S.E.C., plan rouge) sont régulièrement testés au niveau du département. Ils sont mis en œuvre si nécessaire. Les sapeurs pompiers disposent, outre les moyens traditionnels de lutte contre l’incendie et de secours aux personnes, d’un véhicule risques technologiques.

Ce que vous devez faire 

/////

Avant un cas d'accident industriel 

Informez vous sur le risque, le signal d'alerte et les consignes de confinement.

Pendant un cas d'accident industriel 

  • Si vous êtes témoin de l'accident : donnez l'alerte (112, les sapeurs-pompiers, 18, Police ou Gendarmerie, 17) en précisant le lieu, la nature du moyen de transport, le nombre approximatif de victimes, la nature du sinistre. 
  • S'il y a des victimes, ne les déplacez pas sauf en cas d'incendie. 
  • Si un nuage toxique vient vers vous : fuyez selon un axe perpendiculaire au vent, et mettez vous à l'abri dans un bâtiment (confinement) ou quittez rapidement la zone (éloignement). Lavez vous en cas d'irritation et, si possible, changez vous. 

Dès l'alerte 

  • Confinez vous et obstruez toutes les entrées d'air (portes, fenêtres, aérations, cheminées…). 
  • Éloignez vous des portes et fenêtres. Ne fumez pas, éteignez toute flamme nue (allumette, bougie, cuisinière, chauffage à gaz, chauffe-eau...). 
  • Écoutez la radio et ne cherchez pas à rejoindre les membres de votre famille (ils sont eux aussi protégés). Évitez de téléphoner pour ne pas saturer les lignes. Ne sortez qu'en fin d'alerte ou sur ordre d'évacuation. 

Après un cas d’accident industriel

Si vous êtes confinés, à la fin de l'alerte (radio, autorités ou signal sonore de 30 secondes), aérez le local.

/////